Domaine d'Opale Escayrac / Estaing / BlackFox


C'est ici que demeurent Olympe_ ainsi que sa famille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:17

Meadow a écrit:
    L'amour et la haine sont des sentiments finalement si proche

C’était une journée comme les autres, ou presque. La veille le travail l’avait épuisé, alors le soir en rentrant il avait bu un petit coup pour se détendre. Mais ça ne lui avait pas suffit. Quand certaines dates se rapprocher, il se mettait à déprimer, à se saouler. Et la veille de ce jour là, Meadow s’était bien saouler ! Au point de ne pas marcher droit, pourtant il tenait bien l’alcool avec l’habitude … La veille il était parti en forêt, seul dans le noir … « Pour y faire quoi » Me demanderez-vous. Et bien même, lui, l’ignorer. Il aimait la forêt, et la forêt semblait l’aimer en retour.

Sur le coup ça paraissait une bonne idée de marcher, une bouteille à la main, de pouvoir crier sans se faire déranger, de pouvoir vomir un bon coup sans voir les jeunes dames écœurer. Alors comment s’est-il retrouver là, à terre en train de vider toutes les larmes de son corps contre un aulne ?

Ce grand bucheron n’a jamais était un enfant de cœur. Il avait commis un nombre d’erreur incroyable par le passer. Il le savait. Et de ses erreurs sont nés des regrets. Mais ce soir là, toute sa haine, sa douleur, sa tristesse et son dégout pour lui-même on refait surface. Il se revoyait, plongeant dans un monde de lumière rougeâtre, de chaleur intense et de cris. Il la revoyait, agonisant sur le sol. Mais il n’avait rien pu faire. Et encore aujourd’hui il s’en voulait, s’il était revenu plus tôt de sa balade quotidienne ce soir là, elle serait a ses cotés. Mais elle ne reviendrait pas, elle ne reviendrait plus jamais désormais.

Pourquoi lutter ? Aller cul sec et bonne nuit …

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:18

Olympe_ a écrit:


      « Il y a deux formes de destin : Le destin vertical, et le destin horizontal. » - Amin Maalouf



    Les feuilles craquent un peu sous les fin pas de la jeune femme.
    Le vent souffle doucement entre les branches des arbres, sans que le temps soit frais pour autant.
    Le soleil glissent parmi les branches, ceux qui donnent un petit effet de forêt elfique, comme dans les contes. Je m'égare, je sais.
    A cet heure avancé de la journée, elle ne devrait pas se promener dans une forêt tel que celle-ci. Mais, en ce moment, elle ne voulait en faire qu'à sa tête. Pleins de chose la contrariée.
    A commencé par sa propre mère.
    La lettre avait été envoyé il y a de ça quelques jours, et il faut dire que la jeune Opale d'Escayrac n'attendait pas forcément de réponse. Elle en voulait à sa mère, horriblement.
    Ensuite, il y avait l'autorité de son frère qui se faisait plus poignante chaque jours. Bon, par jeu, il lui disait qu'il voulait la mariée à un rustre de passage, et qu'il allait cherché le curé de village. Oui, sauf qu'Olympe à chaque fois, croyait qu'il ne rigolait pas. Et elle criait limite en taverne pour le retenir, limite se jetant misérablement à genoux. Je vous dis, un fou le Geoffrey.
    Et enfin, des choses que son frère ne voulait pas lui expliquer. Comme par exemple, ce qui se passait à la nuit de noce. Comment une femme pouvait se « donner » à un homme. Pourquoi fallait-il faire ça.
    Des choses que oui, elle apprendrait d'elle-même. Mais tout ceci travailler la jeune femme. Ne pas savoir était la pire des choses.

    Quelques chose pendant sa promenade attira son attention alors soudainement. Une ombre plutôt, quelques chose de recroquevillé sur soit même.
    Elle s'arrêta alors, tournant son si fin visage de porcelaine vers l'ombre, croyant d'abord à un animal. Mais ses azurs percutèrent ensuite qu'il s'agissait d'une personne. Un homme visiblement. Pas vêtu richement, un de ces bras dissimulé.
    Ques qu'il faisait ici ? Dans cet état ?!
    Olympe paniqua quelque peu. Etait il mort ? Blessé ? Ou juste endormi ?
    Tout un tas de scénarios passé dans le cerveau de la jolie blonde. Et si il voulait juste qu'elle s'approche, pour qu'il lui pique sa bourse ? Et si il était réellement blessé, qu'il avait besoin d'aide ?
    L'intuition de la blonde prit le desssus.
    Elle s'avança doucement vers lui, méfiante un peu, avant de s'abaisser doucement à sa hauteur. Il avait les yeux fermé et.... sentait l'alcool à plein nez.
    Cela dit, la curiosité piqua Olympe, et elle se devait de le réveiller, pour voir. Oh Geoffrey saurait ça, il l'a tuerait sur le champs. A coup sûr ! Mais l'instinct ne la trompe jamais, d'ou le fait qu'elle vient poser sa main gantée sur le bras gauche du l'endormi, doucement.


    -Hum... Sir ? Vous allez bien ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 26 Juil - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:19

Meadow a écrit:
Un tourbillon noir tourné dans la tête de la bête. Une voix lui parvenait, flou néanmoins. Il ouvrit doucement les yeux. Mais lorsque la lumière se fit voir … O quel douleur ‼ Son crâne allé exploser ! Il referma vite les yeux. Quelques secondes lui furent nécessaires pour se rendre compte que quelque chose tenait son bras. Pas le choix … Il s’obligea à rouvrir les yeux malgré cette grosse envi de replonger dans le noir. Tout lui parut flou, il avait mal à la tête, et un gout atroce dans la bouche, un gout de régurgitation. Mais il distingua le quelque chose qui le tenait, ou plutôt la chose : une personne. "Pas étrangère …"

Ses yeux s’écarquillèrent. Il ne pouvait pas y croire. Son imagination lui jouer des tours ? Bien qu’il la voyait flou il en était sure : c’était elle.

Son corps, lourd et douloureux, fut parcourut d’un spasme. Il n’osait pas bouger son bras gauche, s’il rêvait de cette sensation de toucher il craint qu’elle ne disparaisse.

Doucement, douloureusement, il leva son bras droit vers son visage. « Oui c’est elle, pas de doute c’est bien elle » pensa t’il. Il avait si peur de rêvait, mais il était si heureux. Il tendit ce bras blanc, boursouflé, tout simplement horrible à voir. Dans son ivresse de folie de la nuit passée, il avait perdu son gant. Un long gant noir montant jusqu’au coude qu’il ne quitter pourtant jamais. Mais il ne s’en rendit pas compte.

Une larme coula sur sa joue, c’était impossible ! Il resta fixer ainsi, le bras tendu vers un visage qu’il avait tant attendu, tant prié...

- Lé…o..na… Léo..na… C’est… toi ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:20

Olympe_ a écrit:
      « Ce moment gênant quand la personne en face de vous, vous croit une autre.» – Pensée d'Olympe.


    Le sir ré-ouvrit doucement les yeux, ce qui fit légèrement sourire la belle blonde. Elle fut un peu rassuré pour le coup. Mais es que sa présence était souhaité ? Après tout, elle était arrivée un peu comme un cheveux sur la soupe.
    Les yeux sur Sir semblait un peu cerné par la sommeil, mais elle haussa les sourcils d'étonnement en le voyant faire un peu les yeux rond. S'était il seulement rendu compte à cet instant précis de sa présence ?
    Il se mit à tendre sa main, et paniqué, Olympe se recula de quelques pas, avant de tomber en arrière, atterrissant sur ses fesses en grimaçant quelques peu, ses azurs restant malgré tout fixé sur la main de l'inconnu.
    Sa main... son avant bras... Qu'avait-il donc comme blessure ?! Qu'avait-il fait ?
    Limite choquée, malgré tout, la jeune Italienne se rapprocha un peu de lui en tiltant juste le prénom qu'il venait de prononcé.
    Léona ? Qui était-ce ? Sa femme ? Sa fille ? Une dame qu'il connaissait ? Et puis, pourquoi l'avoir appelé comme ça ? Peut-être que la dîte Dame lui ressemblait un peu. Après tout, il y en a beaucoup des blondes aux yeux bleu clair. M'enfin, c'est une voix timide qui sortit d'entre les lèvres de la jeune femme.


    - Je … Léona ? Pardon ? Je... Non, je m'appelle Olympe Athéna d'Opale d'Escayrac. Je … suis désolée de vous avoir importuné, je...

    Le rouge montent aux joues de la blonde, tandis qu'elle baisse le regard un petit instant, gênée.
    Elle se mets doucement à genoux, ses pieds sous ses fesses, tandis que ses mains viennent se poser sur ses cuisses, relevant alors ses azurs vers les yeux sombres de l'inconnu qui la fixe toujours.


    - Je … croyais que vous n'étiez pas bien. Que vous étiez blessé, ou même... près d'Aristote. Je suis sincèrement désolée, je me mêle de ce qui me regarde pas.

    Posant ses yeux alors sur le beau sire, bien que mal rasé, coiffé, habillé dont la main est brulé, elle se permets de lui poser une question, qu'elle ne devrait peut-être pas. Curiosité quand tu nous tiens.

    - Pardonnez ma curiosité mais... Ques t'il arrivé à votre main ? Vous vous êtes blessée ? Je puis peut-être vous soigner ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:20

Meadow a écrit:
Un sentiment horrible le parcourut. Il glissa rapidement son bras sous sa cape. Qu’avait il imaginer ? Léona … Et pis quoi encore ? Ne nourrit pas ton cœur d’espoir Meadow !

Il s’en voulait tellement, la déception et la honte se lisaient sur son visage. Et pourtant il n’arrive pas à quitter la jeune femme des yeux … Elle avait un regarde hypnotisant, pure. Comment s’appelait-elle déjà ? Olympe d’Escaya… GNÉ ?! Un truc du genre … Il ne s’en soucier pas vraiment à vrai dire ! Tout ce qu’il importer c’est qu’elle était la devant lui, et quelle avait vu son bras ! Comment une si belle personne avait pu voir une telle chose ? Il avait envi de partir, de s’enfuir … Mais la seul envie qu’il ne put retenir fut celle de vomir. Il eu juste le temps de se retourner pour ne pas salir la demoiselle … Qu’a pas me réveiller celle la ! Mais il remercia silencieusement ses nausées pour lui avoir fait détourner le regarde de l’ange qui se tenait là. Il s’interdit de regarder de nouveau son visage, il ne ferait pas deux fois la même erreur ! Son visage se crispa sous la douleur lorsqu’il tenta de se lever. Il eu un vertige et s’effondra sur le sol, à genoux. Il n’avait pas la force pour se lever.

-Sérieux …

Puis posant lentement son regard sur les mains de la jeune Dame, il lui affirma :

-Vous n’pouvez pas m’aider. Personne n’le peut. Laissez donc un vieux fou mourir en paix, vous ferez vot’bonne action d’la journée !

Bon sang ! Elle aurait du fuir depuis un moment déjà, et pourtant … Elle voulait se traumatiser à vie ? A moins que … NON ‼ Je m’y refuse ‼ JAMAIS, non plus jamais je ne blesserai quelqu’un ! Si y’a vraiment un chien là haut, faite la partir …

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:21

Olympe_ a écrit:
      « Mais quel ours ! » – Pensée d'Olympe.


    Pour toute réponse de départ, le bel inconnu se retourna afin de... laisser sortir un surplus de nourriture, si on pouvait encore qualifié ça comme ça, on va dire. Elle fit une légère grimace pour le coup, mais n'en fit rien de plus.
    Après tout, il avait le droit d'être malade. Etant donné l'odeur d'alcool qui se dégageait de lui, c'était très compréhensible.
    Elle remarqua néanmoins que le Sir n'osait plus la regardait. Avait il un bouton sur le nez ? Etait elle moche à ce point là ? Cette pensée fit faire une discrète grimace à la jolie blonde.
    Mais ces yeux d'azurs se bloquèrent soudainement lorsqu'il décida de se relever. Bon dieu, qu'il était grand ! Il faisait la double de la taille de la jeune femme ! Un vrai géant.
    Puis elle le regarda limite s'effondrer devant elle, à genoux, mais toujours bien plus grand qu'elle. Ca en devenait limite gênant. Sa première réaction fût d'ailleurs de soupirer doucement en l'entendant. Non, elle ne pouvait le laisser ici, seul. Oh, elle ne savait guère si elle pouvait resté, mais elle ne voulait absolument pas avoir peut-être la mort d'un homme sur la conscience !


    Ah non ! Sûrement pas !

    Fronçant les sourcils, la blonde se releva doucement, debout devant lui, pas beaucoup de différence de taille à présent, mais elle glissa ses mains gantés sur ses propres petite hanche, l'air bien décidé.

    Je ne souhaite pas avoir votre mort sur ma conscience. J'aimerais vous aider. Et si il faut que je reste ici avec vous, bin je le ferais.

    La jeune Opale d'Escayrac regarda à droite, puis à gauche, et se pencha doucement vers lui, un peu rouge.

    Puis... entre nous, je crois que je me suis perdu...


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:21

Meadow a écrit:
« Je crois que je me suis perdu » ces mots résonnèrent dans sa tête. Franchement … Il risqua un regard rapide sur son visage. Jeune, séduisante, elle était vraiment belle. Trop même, au point où ça en devenait louche ! Il rebaissa les yeux, fixa un petit caillou sur le sol. De quoi ai-je l’air comme ça ..? Il se surprit à s’inquiéter de sa propre image ! Un monstre … Voila ce qu’il pensait de lui depuis longtemps, mais pas déguelasse au point d’abandonner une Damoiselle perdu en forêt ! Enfin l’était-elle vraiment ?

Il inspira bien profondément, et poussa un long et puissant soupir. Il ne pût s’empêcher de la regarder de nouveau. Il enfonça son regard dans le sien. Ses yeux était si bleu, si beau, si profond. Meadow aurais pu voir le reflet de son âme à l’intérieur de ses yeux magnifique, si toutefois elle n’était pas si noire... Il ne s’en était pas aperçut sur le coup, mais ses yeux s’étend habituer à la luminosité il put voir a quoi point la jeune femme était petite, fine et … Bien habiller ! S’était-elle vraiment perdu ? Il n’aurait pas eu la motivation de la faire partir de toute façon.

Il se sentait fatigué, douloureux, sale et pâteux. Si encore ce n’était qu’une sensation au moins … Ses longs cheveux noirs étaient tout emmêlés, son visage couvert de sueur, ses vêtements non parlons pas !

Il réfléchit un moment, détourna les yeux du doux visage (il trouver malpoli de fixer quelqu’un trop longtemps) puis se raclât la gorge. Puis il se mit à parler lentement, de sa grosse voix grave et cassé :

-Je ne mourrais pas pour si peu … (toussa) enfin je ne crois pas. Êtes-vous vraiment perdu ou juste vous n’avez encore jamais vu de pareil monstre que moi ? Non ne répondez pas … J’m’en fou de tout façon.

Nouvelle inspiration, puis de ses dernières forces il réussit enfin à se relever. Il se redressa de toute sa taille, la tête lui tourner. Il s’appuya sur un jeune arbre proche … qui craqua bruyamment mais ne céda pas sous le poids de la bête. Il tourna de nouveau la tête. Comment on peut être si frêle ? Se demanda-t-il en observant la jeune vierge. Nouveau soupir. Il ne l’aurait avoué pour rien au monde, mais ça le réconforter de voir une femme de face, et non de dos en train de fuir …

Il prie son courage à deux mains (enfin une …) et grommela quelque que chose qui ressemblait à :

-J’vous z’emmène donc où Mam’zelle ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:22

Olympe_ a écrit:
      «Faut pas croire, malgré ma petite taille, je suis têtu ! » - Pensée d'Olympe.



    Le regard du brun « ténébreux » si je puis dire se plongea directement dans les yeux d'azurs de la blonde, et sa réaction, malheureusement contre son gré, fût de rougir. Elle était un peu mal à l'aise qu'il l'a regardait comme ça. Car oui après tout, Elle se demandait bien ce qu'il pouvait penser, à ce moment présent.
    Peut-être qu'elle était un peu trop... encombrante ? Chiante ? Il aurait lui lui hurler d'ailleurs de partir. Mais comme elle venait de penser, il n'avait absolument pas répondu à sa question, à propos de son bras. Et elle ne lâchera pas l'affaire comme ça, oh non ! Elle est têtu la belle Italienne!
    Il se releva doucement, de … toute sa haute … grandeur, laissant un peu Olympe de marbre.
    Oui bon... elle faisait pas le poids avec son mètre soixante... Il faisait au moins deux têtes de plus qu'elle, voir plus ! Et le craquement de l'arbre sous le poids du ténébreux la fit sursauter, limite à la faire tomber ! Bon dieu ! Mais il n'était pas humain cet homme !
    Laissant de nouveau ses bras tomber le long de son corps, elle réfléchit à la phrase qu'il venait de dire.
    Pardon ? Etait-il sérieux ?
    A ces pensées d'ailleurs, les sourcils de la jeune femme s'était haussé d'un coup. Non mais... Pourquoi un monstre ?
    Certes, il avait une taille imposante, avec … visiblement, une musculature qui ne laissait pas forcément, indifférente, mais quoi d'autre ?
    A part... peut-être le bras. Oui, c'était peut-être ça.
    Puis, la jeune femme entendit le grognement du Géant. Et là, les sourcils se froncent sévèrement.


    - Mais vous rêvez j'espère ?!

    Le regardant, elle retira doucement sa cape de ses épaules et s'approche tranquillement de lui. Ne lui laissant d'ailleurs pas le choix de se reculer ou pas, elle vint alors déposer le vêtement chaud et doux sur l'épaule gauche du Sir, qu'elle avait pu d'ailleurs accéder sur la pointe des pieds.
    Sa main reste alors sur l'avant bras du brun, souriant un peu.


    - Je ne veux pas que nous partions maintenant. Vous êtes encore pas bien ! Je n'ai pas envie que vous tombiez en route, et que je dois vous trainer à une prochaine maison ! Bien qu'entre nous, je ne sais si j'aurais la force de vous tirer... Vous avez l'air imposant.

    Elle se regarda en grimaçant quelques peu, avant de se reculer doucement de lui, s'asseyant par terre doucement. Bien décider à rester là oui.

    - Et je tiens tout de même à répondre à votre question. Oui, je me suis... vraiment perdu. J'adore me balader en forêt, et … j'ai la fâcheuse tendance à m'aventurer de trop dans les bois. Je suis très tête en l'air, vous avez le droit de le penser et de le dire.

    Olympe lui fit un jolie sourire, avant de reprendre.

    - Mais... Je me rend compte que je ne sais même pas votre nom. Quel est-il, sans être indiscrète ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:22

Meadow a écrit:
Il y a des jours comme ça où on en a marre, au point de juste vouloir attendre le lendemain. Bah c’est un jour comme ça aujourd’hui.

Le petit ange déposa, avec un peu de mal, sa cape sur son épaule gauche. Déjà qu’il crever de chaud … Mais ce n’était pas la le pire. Tout d’abord elle râler, un peu. Si bien que la douloureuse tête de l’animal n’arriver pas à tout suivre. Il la regarda bouche bé. Il était encore bien dans le brouillard et il avait un mal fou à suivre le débit des paroles de la belle !
Mais le pire, oh oui, le pire, c’est qu’elle s’assit là par terre et quel lui demanda son nom avec un petit sourire !

C’est quoi cette fille ? Il la fixa. Son regard faisait ressortir son coté sadique, pervers et sanguinaire Il ne savait pas que faire, que dire. Alors il bredouilla :

-Meadow… Il se sentait bête. Atrocement même. Alors il se reprit. Il rougit, au bien sur il aurait pu dire ça de façon un peu plus gentleman. Alors il ajouta : BlackFox, je me nomme Meadow BlackFox.

Il n’avait pas envi de rester ici, mais pourtant elle si … Si il ne se sentait pas aussi mal il l’aurait prise sous son bras et ramener de force en ville. Elle avait l’air ridiculement légère ! Surement bien plus que ce qu’il porte habituellement. Mais bon il se résigna : il ne pouvait quand même pas outré par de fois dans la même heure un si beau visage. Il regarda autour de lui, et se rendit compte qu’il avait perdu son couteau, aussi …

-Sérieux …

Il était fatigué, et sa tête le brûler. Mâcher un peu d’écorce de saule l’aurait au moins soulagé un peu. Mais sans lame pour couper un bout, impossible de prendre de l’écorce. Se retournant de nouveau vers la Dame, il se rassit, ou plutôt se vautra par terre. Il allongea ses jambes, il était tout courbaturer. Mais qu’es ce que j’ai fait hier ? Il réfléchit mais ne se souvient pas ce qui aurait pu lui causer tant de mal.

Il reposa son regard sur la petite blonde. Si belle … Il n’en revenait pas ! Pourtant il en avait connu des femmes ! Certaines même où après une nuit torride, il ne se rappeler pas du nom ! Mais c’était il y a longtemps tout ça … Trop longtemps songea t-il. Mais à bien observer la jouvencelle, il se dit qu’elle devait être jeune bien qu’on voyait clairement qu’elle n’était plus une enfant. Et si son mari la chercher ? Il devait la ramener chez elle, il le savait … Mais en avait il l’envi ? Pas vraiment à vrai dire.

Il s’aperçut qu’elle rougissait, c’était léger mais il le vit. Il ne put s’empêcher de sourire. Et s’en rendant compte, arrêta de suite. Il se racla la gorge. Changea de position. Se mit torse nu. Tant pis pour la demoiselle, il avait trop chaud . Mais veilla à garder son bras à l’abri du regarde curieux de la petite bête, en face. Il n’allait pas rester comme ça silencieux à attendra qu’elle lui pose des questions sur lui quand même ? Alors il décida que c’est lui qui poserai ces fameuses questions !

-Ça vous prend souvent de risquer votre vie en parlant à des inconnues qui pourrait tout aussi bien vouloir votre belle peau Mam’zelle ? Et d’où vous'vnait ? Vous ne m’avez pas répondu …

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:23

Olympe_ a écrit:
      «Non mais vas-y, raconte ta vie, elle est tellement trépidante Olympe... » - Pensée d'Olympe.



    Le regard du brun balaya la blonde, d'un air qu'elle n'appréciait pas forcément. Il faut dire, jamais elle n'avait vu un pareil regard, si... non pas effrayant, mais... enfin, un regard comme ça.
    Les joues se mettent à rougir doucement en détournant un peu les yeux, gênée avant de les rediriger vers lui en l'écoutant.
    Meadow... C'était joli. Quoi que peu commun. Enfin, elle pense ça, mais Olympe ce n'est pas forcément entendu tout les jours non plus ! Y compris Athéna !
    Ah, Meadow Blackfox... Yeah, en faites c'est la classe. Sa femme devait être une femme comblée, avec un nom comme ça ! Olympe BlackFox... Euh, non, peut-être pas aller jusque là quand même hein.

    Amusée, elle le regarda … tomber limite à terre, un sourire aux lèvres. Ah bah, il était enfin raisonnable. Il est vrai que dans ce qu'elle lui avait dit, elle ne s'imaginait le tirer jusqu'à une auberge ou une maison proche, afin de toquer et de dire « Bonjour ! Je suis fille de Marquis, je puis vous prendre une chambre pour quelques heures ou quelques jours, car je crois que mon ami qui est là par terre est malade ! »
    Un peu bizarre comme récit d'ailleurs. Vous ne trouvez pas ? Moi si.
    Trève de plaisanterie. D'ailleurs, voilà le brun qui se mets soudainement torse nu, laissant voir multitude de cicatrice, et de goute de sueur.
    Les yeux de la jeune femme s'écarquille, limite hypnotisé par le torse fort musclé. Mais la raison lui revient, et elle finit par détourner le regard, les joues vraiment écarlate.
    Il faut dire, elle n'avait jamais vu d'homme torse nu, mis à part son frère, il y a quelques jours de ça.

    Mais la phrase qu'il prononça la fit de nouveau le regarder. Han... le goujat. Il osait lui dire qu'elle avait omis de répondre à sa question, alors que lui avait sûrement fait exprès de ne pas répondre à la sienne.
    Non mais ques qu'il faut pas entendre, je vous jure !
    Malgré tout, la blonde profita d'un moment ou il ne la regardait pas avant de bien remettre son décolleté. Car oui, il y avait beau avoir de la matière, la robe qu'elle portait faisant un peu descendre le dict décolleté. Et ça, c'était joli à voir, mais difficilement supportable de voir des hommes affamés bavé dessus.
    Prenant alors son courage à deux mains, elle alla tranquillement s'asseoir à coté de lui, callant bien son dos contre le tronc de l'arbre avant de prendre la parole.


    - Je dois vous avouer que non. Mais... Mon instinct m'a fait sentir que quelque chose n'allait pas. Il est vrai que vous auriez pu être blessé. Et je m'en serais voulu de vous avoir laisser ainsi, sans aide. Après tout, en tant que bonne Aristotélicienne, je me dois d'aider mon prochain.

    Lui adressant un sourire en relevant son fin visage vers lui, elle le rabaissa ensuite, jouant un peu avec ces gants.

    - Je viens de Langres, en Champagne. C'est très calme là bas. Même la forêt ! Mais sinon je suis née en Italie. Là je voyageais avec mon frère, Geoffrey. Nous essayons de trouver une ville qui corresponde parfaitement à nos attentes.  Il souhaiterait me trouver également un époux, mais entre nous... Je n'ai pas forcément envie de m'enchainer maintenant.

    Elle le regarda, curieuse de nouveau.

    - Et vous ? Vous venez d'ou ? Vous avez de la famille ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:23

Meadow a écrit:
Il leva les yeux au ciel. Elle venait de s’installer à coter de lui, non mais quel idée … Il ferma les yeux, l’écouta. Quelle douce voix … Il n’en écouterait pas le sens s'il pouvait, juste cette clarté … Mais il devait lui répondre. Il n’en avait pourtant pas très envi ! Que vais-je lui dire ? La vérité … Certainement pas !

-Je viens de la forêt, elle m’a toujours tolérer. La famille ? Je sais même pas ce que ça veut dire …


Il n’osait pas la regarder, elle s’était mis si proche, trop proche même. Il en devenait mal à l’aise. Il n’avait même pas besoin de tendre le bras pour la toucher si il le désirer. Elle disait ne pas avoir de mari … C’était au moins une bêtise qu’elle n’avait pas encore commise ! Il connaissait bien la douleur de se retrouver seul du jour au lendemain. C’était une chose que même lui ne souhaiter à personne (sauf à lui-même bien sûr, il se répété au fils des années que ce n’était que justice). Il ne pouvait pas rester comme ça à coter d’elle, c'était si agréable que ça en devenait désagréable !

Il risqua un regard vers elle, mais étant bien plus grand il eu une vu plongeante sur son petit décolleter. Pour qu’elle ne le surprenne pas, et vu que ce n’était pas son attention, il regarda au loin devant lui. Se releva, lentement mais brusquement, et sans même se retourner fit quelques pas. Il avait enveloppé son bras droit dans sa chemise, et il le laisser pendre contre lui. On aurait dit que ce bras ne faisait pas parti de ce corps, que c’était comme quelque chose de coller malgré lui au son coude. Son dos était large, marquer par un dur travail quotidien. Une longue et vielle cicatrice dominer les autres, elle partait de son omoplate droite et descendait jusqu’au bas de ses cotes gauche. Une cicatrice fine et propre. Sa première vraie dispute avec Léona … Elle lui avait planté sa hache dans le dos … Que de souvenir qu’il lui monter à la tête ! Pourquoi maintenant ? Bah qui s’en soucier …

Ces souvenirs firent naitre une question dans son esprit. Mais c’était quelque chose de personnel … Il lui demanderait ça plus tard. Plus tard ? Non non non il n’y aura pas de plus tard …

Ses seules pensé l’énervèrent, il se sentait si étrange depuis qu’elle l’avait réveillé ! Il fallait qu’elle parte, maintenant. Où le pire pourrais peut être lui arriver …

-Vous’dvriez partir, il n’est pas bon pour une femme de reste seul loin des siens. Votre frère doit sur’ment être à vot’recherche.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:24

Olympe_ a écrit:
      «Han, quel belle cicatrice.» - Pensée d'Olympe.



    De nouveau, le regard de la jeune femme blonde se bloqua sur Meadow en entendant sa première phrase.
    Elle avait visiblement touché un point qu'elle n'aurait jamais du. Elle avait peut-être été trop loin. Ou peut-être même qu'en faites, il s'en foutait. Mais cela dit, pourquoi avait-il été assez froid dans sa phrase, alors qu'il ne l'était pas avant ?
    Pourquoi donc en plus, s'être levé après quelque secondes après qu'elle, soit assise ? Elle sentait peut-être pas bon.
    Elle profita qu'il soit dos tourné pour soulever un peu un de ces bras, se reniflant. Car oui ça l'inquiéter pas mal. Bin non, elle sentait bon, elle avait pris son bain ce matin.
    Puis ses yeux se plaquèrent contre le dos du brun, sans gêne tiens. Bin oui, des yeux sont fait pour observer !
    Et la cicatrice attira plus particulièrement sa curiosité.
    Un sourire s'afficha alors sur le visage de la blonde. Limite bêta quoi. Il faisait un peu penser à un homme vachement viril. Avec toute ces cicatrices, le bras … un peu moche. La grande taille, tout pour plaire.
    Mais la jeune femme détourna le regard de nouveau. Elle n'avait pas le droit, elle ne devait pas regarder.
    Malgré tout, les questions fusent dans la tête de la jeune Italienne.
    Qu'avait-il fait pour avoir autant de cicatrice ? Qu'avait-il fait pour avoir un bras dans cet état ?

    C'est alors qu'il prononça de nouveau une phrase, qui fit soupirer la petite femme. Il se foutait d'elle en faites.
    Elle venait de lui dire il y a quelques minutes qu'elle était perdue, et il venait encore de lui dire de partir ! Nan mais roh !


    -Oh vous savez, mon frère à l'habitude de mes ballades prolongés en forêt. Je reviens souvent tard, mais il a toute confiance en moi. Je n'ai que mon frère, en faites... Mon … Père est en Italie, avec ma mère. Ils y sont Marquis. J'ai été envoyé ici en France pour « parfaire » mon éducation, comme à si bien dit ma … « génitrice ».

    Elle poussa de nouveau un soupire. Oui, après tout, elle préférait un peu se confier à un inconnu, qu'à une personne qu'elle connaissait depuis des années.
    Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais même pas moi même.
    Les perles azurs se tournent de nouveau vers Meadow, un peu souriante.


    -Et je vous l'ai dis. Je suis perdue, je crois... Et je reste là, avec vous, le temps que vous alliez un peu mieux. Puis, je suis pas toute seule. Je suis accompagnée d'un homme qui je pense, saura me défendre des méchants, si il y en a dans les parages. Vous.


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:24

Meadow a écrit:
Meadow était furieux ! Non seulement il ne s’était pas rendu compte à quel point cette fille pouvait être « précieuse ». Fille de Marquis… Et elle s’adressait à un sauvage comme lui ? Sérieux … Maintenant qu’il savait ça, il avait l’impression que les problèmes aller pleuvoir. Et si l’on penser qu’il l’avait enlevé ? Ou pire, si elle se blessée en chemin ?

Elle soupira, en avait elle déjà marre d’attendre qu’il se sente mieux ? Il l’écouta, silencieux. Il se tourna légèrement vers elle, la regarda. Un homme qui saura te défendre hein ? Ya pas que l’éducation qui est a « parfaire »… Un sentiment grandit en lui, c’était si étrange ! Cette petite fille, si fine, si frêle, si fragile qui avait besoin d’un colosse comme lui … Bah voyons ! Elle n’aurait pas pu se faire protéger par un genre d’armée ou un de ses trucs de riches capricieux ? Il ne comprenait rien, mis à part le faite qu’il avait décidé : il ne l’a laisserai qu’une fois qu’elle sera de nouveau en sécurité avec son frère.

Il regarda de nouveau le sol, pour ne pas lui manquer de respect. Si elle avait tant de temps que ça à perdre, ils attendraient la nuit pour prendre le sentier. Il n’aimer pas se déplacer de jour. Trop de monde louche, et au moins dans le noir on est moins repérable quand on sait se faire discret. Il était en sueur, il voulait se rafraichir un peu. Il y avait un ruisseau tout près, qui menait à une rivière à quelques centaines de mètres de là. Il connaissait les moindres recoins de cette forêt. Ça aller faire 10 ans qu’il était arrivé ici, et qu’il s’y était installer. Bon elle ne voulait pas rester seule ? Alors on verrait bien si elle le suivrai.

Sans dire un mot, il se refit quelques pas, douloureusement, lentement. Sa jambe droite le lancer. Il était peut être tombé dans la nuit après tout, ou peut être qu’il s’était battu avec un passant. N’entendant aucun bruit derrière lui, il se retourna. Il ne prit pas la peine de parler. Son regard était suffisamment expressif. « Si tu me suis, ne me gêne pas, ou alors attend moi là. » Voila la signification de regard froid, distant, à la limite de la cruauté. Et il retourna la tête en soupirant, s’apprêtant à rejoindre la rivière.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Dim 30 Juin - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:24

Olympe_ a écrit:
      «Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis ?» - Pensée d'Olympe.



    Le silence imposé par le brun mettait un peu mal à l'aise la jeune femme. Elle n'était pas habitué à ce genre de calme qui en disait long sur la situation. Il faut dire, Olympe était du genre à toujours parlé.
    Ce qui faisait surtout son charme en faites. Elle était bavarde, d'habitude. Toujours à trouver LE sujet de conversation.
    Néamoins, elle le vit se retourner vers elle quelques instants, ce qui la fit sourire doucement. Elle aimait bien ses yeux. Bon certes, ils étaient très sombre, mais c'est justement ça qu'elle aimait bien.
    Puis, elle le sentait un peu différent des autres. Solitaire, peu sûr de lui, quoi qu'il s'est quand même torse nu devant elle, qui est tout de même qu'une inconnue.
    Elle ne savait comment lui parler, en faites.
    Cela faisait juste quelques minutes qu'elle avait fait sa connaissance, et déjà elle voulait lui poser tout un tas de question sur sa vie.
    L'on lui avait dit que c'était impoli, par mainte reprise. Et par plein d'autres personnes diverse comme des passants, des habitants des villes qu'elle visite avec son frère.
    Pourtant, elle trouvait ça normal. M'enfin bon, il est vrai que ça pourrait sembler un peu bizarre.

    Les yeux azurs ne quittent pas le dos lacéré, tandis qu'il se retourne de nouveau pour la regarder intensivement. Le regard se relève, les lèvres s'étire doucement, poliment, alors qu'elle se rend compte qu'il commence à partir.
    Et les sourcils de la jeune femme se hausse doucement. Oh bah... ou vas-t'il ?
    Curieuse, elle le regarde faire quelques pas, avant de se lever à son tour, passant ses mains sur sa robe très rapidement pour retirer toutes feuilles ou autre chose qui aurait pu s'accrocher au doux tissus.
    Elle le cherche de nouveau du regard, et se précipite limite en courant vers lui, le suivant tranquillement, et sagement. La taille la gênée toujours autant.
    D'autant plus, qu'elle avait remarquée que lorsqu'il faisait un pas, elle en faisait trois.
    Le nez de la jeune femme se plisse alors. Mon dieu, que ca en était humiliant ! Il ne manquerait plus qu'il se moque ensuite de sa taille pour parfaire le tout !

    Les voilà près d'une rivière, et Olympe fit un énorme sourire. C'était donc là qu'il voulait allez.
    Dans un élan, la jeune blonde s'assoit sur un tronc d'arbre coupé, juste à sa hauteur pour qu'elle n'ai ni mal de descendre, ni mal de monter.
    Et de là, les yeux azurs de la belle se bloque de nouveau sur Meadow, curieuse.


    -Vous allez faire quoi ? Et combien de temps ?

    Elle glisse son regard vers l'eau et fit une petite grimaçe, avant de regarder le brun de nouveau, de ses yeux perçants.

    -Vous êtes sûr que vous avez pied là dedans ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:25

Meadow a écrit:
Et bah, avait comprit le message ! Elle le suivit sans dire un mot. Il apprécia ce silence, qui ne dura pas longtemps. A peine furent-ils à la rive, qu’elle s’installa et lui reposa quelques questions. Questions idiotes d’ailleurs … Il tourna la tête, la regarda de nouveau. Il ne connaissait rien à ce qu’il pouvait faire ou non devant elle, « fille de Marquis ». Mais bon, tant qu’elle ne lui disait rien c’est que qu’il ne fessait rien de « mal ».

Il eu un léger rire moqueur : -Si j’ai pied ? Pourquoi ? Pas vous ?

Il n’avait pas réfléchit en disant cela, peut être l’avais t-il blesser ? Trop tard d’façon … Et sans lui laisser le temps de répondre, il vira ce qui lui servait de chausse. Sans même se préoccuper de la Damoiselle, il entra dans l’eau, s’enfonçant jusqu’au bassin. Il leva quand même son bras droit, toujours enveloppé, assez haut : hors de questions de le mouillé. De son autre énorme main, il s’arrosa le torse. Il se sentait déjà un peu mieux. Mais pour vraiment se détendre, il plia les genoux, si bien que seul son bras rester à la surface ! Il remonta au bout d'une dizaine de secondes, son visage, ses cheveux dégoulinèrent. Il ressembler à un ours, il aurait pu faire peur à l’angelot poser là si il l’avait voulu.

Mais il se sentait mieux. Alors il sortit, pour s’allonger sur le dos dans l’herbe, près de la Dame. Bras droit le long du corps, main gauche derrière la tête, il tourna son visage lisse vers la délicieuse créature. Puis, comme pour lui dire « je vais mieux maintenant », il lui sourit. Un vrai sourit, de ceux qui montre toutes les dents et se termine en fou rire. Et il ferma les yeux, il regrettait presque de s’être montrer si brutale avec elle. Au final, elle n’avait pas l’air d’avoir de mauvaise intention. Fille de Marquis … Place importante, il s’en doutait, mais qui consister en quoi ? Il l’ignorait.

Il voulait faire bonne impression, mais en ignorant ce qu'elle aimer, cela risquer de se compliquer. On lui avait appris des nobles qu'ils étaient vulgaires, hypocrites, capricieux. Et surtout que c'est enfant de riches ne connaissent que la belle vie. On lui avait rapporter qu'ils pouvait s'achetaient tout ce qu'ils désiraient sans avoir besoin de se soucier de comment il pourraient manger le lendemain. Il pensa donc que la Damoiselle apprécierait de parler d'elle, de sa famille. Et bien qu'il n'y connaissait rien, il se risqua sur le sujet :

-Et sinon petite, que font vos parents exactement ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:26

Olympe_ a écrit:


      «Heureusement que tu as voulu changer de sujet, sinon je n'imagine pas les pensées... » - Pensée d'Olympe.



    Et évidement, ça n'avait pas loupé !
    Il avait OSE faire une blague douteuse sur sa taille ! Alors qu'en faites, elle lui avait juste demandé si il avait pied ! Bon certes, il faut avouer qu'elle n'aurais pas eu... elle.
    Mais après tout, elle avait atteint sa taille adulte, elle ne grandira plus, et ce n'était pas forcément de sa faute !
    Son frère d'ailleurs s'amusait à faire rager la jeune femme par rapport à sa petite taille. « Pas si petite pourtant je suis » se disait t'elle souvent. Mais que voulez vous ? Les hommes se croient bien trop souvent supérieur.
    Et dès lors, la petite Olympe se mit à grommeler un peu en croisant les bras en entendant la moquerie. Oh, le crapaud ! Oui oui, crapaud ! Il avait osé, pfeuh.
    Néanmoins, elle ne se vexa pas. Elle avait l'habitude, mais surtout, qu'elle n'en complexait pas. Enfin, si, mais ça personne ne le savait.

    Les yeux fixent Meadow, qui entre dans l'eau, tranquillement, sans se soucier d'elle. Non non, elle n'avait aucune idée déplacé, mais elle se demandait si elle ne le dérangeait pas, en faites. Il faisait comme ci elle n'était même pas.
    Mais les yeux bleu de la jeune et belle Italienne s'écarquillent soudainement quand elle le vit « coulé », juste le bras droit en l'air. Fichtre ! Que se passait-il ?! Elle lui avait bien dit qu'elle ne savait pas si il avait pied !
    Elle allait se remettre debout de son tronc pour s'approcher un peu, afin de voir si il était réellement entrain de se noyer, quand son cœur fit un léger sursaut en le voyant remonté. Ouf !
    Le voilà donc sain, sauf, et … Whouahou, mouillé !

    Les joues de la d'Opale d'Escayrac s'empourpre de nouveau, tandis que les yeux descendent sur le torse dégoulinant, remontent sur le torse, un peu plus beau et clair qu'il y a quelques instant, sur les cheveux long et mouillé. Pfiou !
    L'air de rien, Olympe fouilla un peu dans sa besace avant de sortir son fin éventail, l'ouvrant d'un geste de ces doigts afin de se faire un peu de vent, histoire que ses joues redeviennent un peu plus calme.
    Voir un homme dans cet état ne lui avais jamais rien fait... Quoi qu'en faites, elle n'en avait jamais vu un comme ça.
    Oh mon dieu que Geoffrey apprenait tout ça... Il la tuerait trois fois sur place, en l'espace de quelques secondes seulement.

    Elle le regarda s'allonger près d'elle tranquillement, et elle redevint aussi rouge qu'une tomate lorsqu'elle vit le sourire. Y'a pas à dire, il avait du charme cet homme.
    Elle se racla un peu la gorge, gênée d'être aussi pourpre, son éventail frappant toujours les airs pour lui faire de l'air, ses fines mèches volant juste un peu.

    Mais le geste s'arrêta soudainement en l'entendant, les doigts se resserrant sur l'éventail en grommelant.
    Qu'avait-il dit encore ?!


    - Pour votre gouverne... Je ne suis PAS petite ! Je suis de bonne taille !

    Grommelant encore un peu, toujours les joues rouges, elle le regarda de nouveau, avant de détourner ses yeux du bel âtre pour les glisser dans le vide, un peu plus froide et sombre dans ses paroles, les jambes de la petite blonde qui se balance doucement contre le tronc de l'arbre.
    On peut remarquer évidement, que ces pieds ne touchent pas terre.


    - Et... J'ai quittée l'Italie quand j'avais six ans. J'en ai actuellement dix-sept, mais … j'ai des nouvelles d'eux, via mon frère. Mon... père, est donc le Marquis d'Escayrac. Il s'occupe un peu de nos terres, il est souvent absent car il fait beaucoup de politique, de voyage d'affaire... Mais pour moi il ne l'était jamais. Et je dois vous avouer que ça ne m'a jamais arrangé...

    Le regarde de la petite blonde se baisse un peu tristement, une pensée pour son frère venant dans son esprit, tandis que l'éventail dans sa main est toujours en route.

    - Depuis ma naissance, mon père est fou de moi. Il ne jure que par moi. Il fait comme çi mon frère n'existait pas. Je n'ai jamais demandé autant d'attention vis à vis, j'en voulais juste un peu de ma … comment pourrais-je l'appeler... ma mère.

    Sa voix se fait plus froide, plus méchante.

    - Elle a préférée m'abandonner, m'ignorer, pour mieux s'occuper de mon frère, vu qu'il était délaissé de mon père. Hors, je n'ai jamais compris ses actes, et je lui en veux encore aujourd'hui. Je ne trouverais sûrement jamais le courage ou la force de lui pardonner un jour, si elle me le demandait.

    Elle retourne son regard perçant d'un bleu ciel vers lui, lui offrant de nouveau un sourire, comme ci l'instant d'avant, elle n'avait jamais parlé de sa mère, un sujet tabou.

    - Puis-je me permettre de vous retourner la question ? Que faites-vous ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:26

Meadow a écrit:
Les bonnes volontés ne font pas toujours de bonnes actions.

Il rouvrit les yeux, la regardant encore, il ne s’en lasserait pas de sitôt ! Franchement elle avait l’air pure, fraiche … Que dire ? Il la trouver si belle que la fixer trop longtemps lui donner le vertige !

Une lueur d’amusement apparut dans les yeux de la brute lorsque la petite poupée s’outra de la réflexion faite à sa petite taille.

Elle rougissait à vu d’œil, et ça lui plaisait.
Ce pourrait ‘il qu’elle fût gêner devant lui ?
Elle n’avait pourtant rien à craindre, enfin ce n’est pas comme si il aller lui sauter ou autre !

Il se l’était promis, il y a longtemps, plus jamais il ne blaiserait de femme, pas volontairement en tout cas… Et elle lui paraissait si fragile, il se sentait mal pour elle d’ailleurs : si elle l’avait trouvé encore conscient la veille il aurait pu lui briser le cou sans difficulté et la retrouver à ses pieds sans vie à son réveil … Son sang se glaça dans ses veines. Aller il n’en est rien, ne pense pas à ça …

Il l’écouta, bu ses paroles. Elle était jeune ! Le visage de la belle changea, dans son regard une pointe de tristesse se fit voir. Qu’avait ‘elle donc ? Son père lui manquer tant que ça ? Il écouta la suite.

De nouveau le comportement de la jolie Dame changea rapidement. Lorsqu’elle se mit à parler de sa mère, il ressentit une tempête à l’intérieur de ce minuscule corps. Mauvaise idée …

De nouveau il s’en voulait. Ce que lui avait dit sur les nobles n’était peut être pas si vrai finalement …
Et lorsqu’elle eu fini et qu’elle lui sourit comme ci de rien n’était, il resta sous le choc pendant une bonne minute !

Il espéra qu’elle ne l’avait pas remarqué, mais il en douta fortement. La bête n’aime pas parler, mais quand il est détendu comme à l’instant, son visage, ses yeux, ses soupirs en disent suffisamment pour que l’on sache ce qu’il pense, ou au moins ce qu’il ressent.

Il regarda le ciel, la journée s’avancer rapidement. Hélas ! Hélas ? Il devait se reprendre, et vite. Pourquoi apprécier t’il autant la présence de cette fille qui lui était par tout étrangère ? Mis à part son beau visage bien sur … Qui lui rappeler avec bien trop de regret celui de Léona.

Et cette dernière question, gênante un peu … Que fais-je ..? Qu’allait-il dire ? Il ne pouvait pas la laisser sans réponse. Déjà qu’elle devait le prendre pour un vieux poivrot vu l’état dans lequel elle l’avait trouvé … Mais à y réfléchir il ne faisait pas grand-chose. Il ne vivait pas. Il survivait.

Mais il ne pouvait pas lui dire cela ! Il la regarda de nouveau. Que pouvait-il inventer pour lui plaire ? Pour lui plaire ? Mais pourquoi devrais-je lui plaire ? Rêve pas vieux…

Bah, tant pis, il était pitoyable ? Il lui montrerai qu’il s’en contenterait ! Alors souriant de nouveau de toutes ses dents, inspirant profondément, il lui dit tout content, pour paraitre un peu plus convainquant :

-Je vis !

Et d'un coup, sa jambe le lança. Il se redressa rapidement, cachant une grimace, et vit avec étonnement qu'il saigner, et bien même ! Il releva ses braies, pour voir ce qui n'allait pas. Et la, encore une futur cicatrice qui aller se dessiner ... On distinguer clairement les traces d'une morsure, chien, loup, sanglier ? Il ne pût le déterminer. Une seule chose l'inquiéta : ça s'infectait.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:27

Olympe_ a écrit:
      «Apprentie médicastre à votre service, bonjour ! » - Pensée d'Olympe.



    Les regards des deux jeunes gens se croisent, tandis qu'elle attend la réponse du beau brun.
    Il était beau à ses yeux, du moins. Il était charmant. Bon certes, pas très causant. Et d'autant plus, assez... froid, mais depuis les deux beaux sourires qu'elle a eu, elle le voyait pourtant différemment.
    Les yeux de la mini blonde se ballade discrètement sur le torse de Meadow, un léger sourire aux lèvres, toujours autant rouge aux joues. Il ne lui faisait pas d'effet, du moins pour l'instant, mais elle n'avait jamais vu pareil musculature.
    Elle était comme un peu hypnotisé par ces formes.
    Mais ces yeux se relèvent doucement vers son visage, haussant un sourcil en entendant sa réponse. M'enfin, vivre ?!
    Qu'appelait-il vivre ?!
    Cela n'aider pas beaucoup la blonde, mais elle lui offrit un léger sourire, toujours dans ses yeux une lueur de malice et de curiosité qui y régnait.


    -Vivre ? Qu'appelez-vous vivre ? Vous n'exercez pas de....

    Elle s'arrêta dans sa phrase, en le voyant se relever d'un coup.
    Avait-elle posé trop de question ? Avait-elle dit quelques chose de travers dans son début de phrase ?
    Les yeux de la belle suivirent les mains du brun, qui remonta les braies, et après évidement un éternel rougissement, Olympe voulu voir ce qu'il y avait.
    Elle vit, de là ou elle était, les braies en sang, et elle se mit à pâlir doucement. Mon dieu, qu'avait-il ?!
    Il était blessé !

    Descendant de son tronc d'arbre, elle vint s'agenouiller doucement à ses cotés, posant de nouveau ses perles d'Azurs sur la blessure, dict morsure à présent.
    Ce n'était en aucun cas jolie à voir. Mais elle se devait de faire quelque chose. Elle ne pouvait laisser ce genre de blessure s'infecter, sous ses propres yeux, de surcroît.


    -Ne bougez surtout pas !

    Se relevant alors, elle alla prendre sa besace, pour ensuite retourner s'asseoir près de Meadow, sortant quelques petits ustensiles de médecine.
    Alcool, compresse, bande, un peu de tout. Mais rien n'empêchai à la belle d'être très pale.


    -Je … N'ayez crainte. J'ai eu des cours un peu plus poussé de médecine, il y a quelques année. J'adore ce genre de chose. Je vais voir si je peux vous désinfecter votre plaie rapidement, et sans vous faire de mal, mais je ne vous garantis rien.

    Elle remit ses mains dans son sac, et sortit plusieurs bout de linge blanc, doux et propre. Aussi immaculé que peut l'être une jeune vierge. Oui, bon bah ca va, j'avais pas d'autre comparaison en tête hein...
    Elle se leva alors, prenant avec elle sa bouteille d'alcool, et se dirigea vers la rivière tranquillement.
    S'agenouillant près de celle-ci alors, elle se lava rapidement les mains à l'alcool, mouillant au passage quelques bouts de lingeavant de revenir près de lui, souriante.
    Fouillant alors de nouveau dans sa besace, elle sortit un autre petit lingue, et en fit une boule avec un ruban, qu'elle donna à Meadow en lui souriant.


    -L'idéal serait que lorsque vous avez mal, vous croquiez dans ça, au lieu de me tapper... ce serait plus agréable pour moi de repartir chez moi ensuite sans bleu, et pour vous de repartir également non castré.

    Oui oui elle avait bien dit cette phrase !
    Et accompagné d'un sourire, elle passa premièrement un des linges humide d'eau sur le contour des plaies pour nettoyer le surplus de sang.


    -Juste, ayez confiance... Et mordez d'avance dans ce truc !

    Et là, le commencement.
    Elle posa sa main droite sur le torse de Meadow pour qu'il se rallonge correctement et doucement, accompagné de nouveau d'un jolie sourire, avant de retourner ses yeux sérieusement sur cette plaie.
    Elle avait fait, refait et re-refait ce genre d'exercice, pourquoi n'y arriverait elle plus maintenant ?
    Le stress montait un peu, mais la belle se décida.

    Se penchant juste un peu sur la jambe pour se concentra, elle prit un linge propre et y mit quelques goute d'alcool dessus avant de venir le poser doucement, sur la plaie, tapotant très doucement.
    L'on lui avait appris qu'il ne fallait en aucun cas frotter. Juste tapoter, afin que l'alcool puisse faire le travail seul. Et que le patient ne souffre pas.
    D'un main elle tapotait doucement la plaie, tandis que de l'autre, elle tenait la jambe qui, elle devait l'admettre, avait de petit sursaut quand même de douleur. Mais la belle ne s'en retournait pas.

    Après quelques minutes de « tapotages », elle se redressa doucement, et repassa de nouveau ses mains à l'alcool, avant de prendre son pot d'onguent.
    L'on lui avait également dit de parler au patient, afin de les détendre un peu, donc elle ne manqua pas de le faire.


    -Je viens de désinfecter votre plaie comme je pouvais. Avec chance, je ne pense pas que ce soit quelque chose de bien méchant, mais il vous faudrait faire vos soins encore quelques jours, histoire que ça ne devienne pire. Là à présent, je vais vous glisser un onguent sur votre blessure, ça ne fera pas de mal, avant de vous bander votre jambe.

    Souriante, elle glissa son doigt doucement dans son pot avant de venir déposer très doucement le soin sur la plaie, faisant par contre cette fois-ci, des vas et vient sur la blessure. Il le fallait, pour que l'onguent fasse son effet.
    Elle se dépêcha de lui mettre, avant de venir prendre une fine compresse et de la mettre doucement contre sa jambe, lui redressant juste un peu. Prenant la bande de l'autre main, elle s'appliqua à lui entourer juste l'endroit qu'il fallait, et de bien serré malgré tout.

    Une fois finit, elle se redressa doucement de lui et posa son regard sur lui, souriante, et pour le coup, très fière d'elle.


    - Voilà ! J'ai fini ! Il est évident bien sûr que vous devrez y faire attention encore quelques jours... Mais je ne doute pas que vous êtes fort, hum ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:29

Meadow a écrit:
La Damoiselle se mit à son coter. Elle était pale. Bah c’était juste une petite plaie … de quoi ? A peine 10 cm !

Elle courut, revient et ramena plein d’instruments bizarres avec elle … Un léger frisson le parcourut suivit d’un mauvais pressentiment. Euh … Elle fait quoi là ?

Avant qu’il ne le comprenne elle lui avait tendu un linge. « -Juste, ayez confiance... Et mordez d'avance dans ce truc ! » Elle le poussait pour qu’il s’allonge. Nan mais elle fessait quoi la ?? Elle avait beau lui sourire, elle était pâle comme une malade en fin de vie ! Bon si ça lui fait plaisir il resterait allongé et …. Aiyaheu ! Mais qu’es ce qu’elle fou sérieux ?! Il voulu retirer sa jambe, mais elle la tenait, donc il la laissa faire…

Il la sentait tapoté sa jambe. Euh … Ouais si ça te fait plaisir mais arrête toi ça pique… pensa t-il en serrant les dents. Il pesta à l’intérieur de lui-même, personne ne l’avais jamais, au grand jamais,  traiter comme ça. Il était partagé entre la colère et la surprise. Mais il resta docile, ne bouge pas et resta silencieux.

Elle lui expliqua qu’elle avait désinfecté sa jambe. Franchement … Comme si c’était nécessaire ! Il avait vu pire comme blessure, bien pire ! Son bras par exemple. Après tout c’est un petit picotement qui l’empêcherait de vivre ! L’animal soupira, dans quel situation avait ‘il encore atterrit ? Lui qui fessait tout pour qu’on le laisse en paix et il se retrouver toujours bien malgré lui sous le feu des projecteurs…

Enfin, elle le regarda, et sourit : elle avait fini. Il rougit en entendant sa dernière phrase.

Il se redresse, désormais assis sur le sol. Il n’avait pas fait attention, mais elle était si proche de lui …

Avec son petit sourire, comment détourner le regard ? Il avait envi de toucher son visage. Rien qu’une fois … Et s’en même s’en rendre compte lui-même, il glissa sa grosse main rugueuse sur la joue de la douce. Si douce … Mais que faisait il ‼ Il retira sa main, rapidement.

Il n’aurait pas dut, il entendait déjà la peur, les plaintes de la Damoiselle … Il détourna le regard. Se racla la gorge.

- Euh … Pardon, c’est que vous ressembler à ma femme et je … enfin …

Quel abrutit ! Va s’y raconte lui ta vie aussi, montre lui ton plus gros péché sur un plateau d’argent !

- Oubliez ça, je vous prie… et euh … merci pour ma jambe… je crois.

Nouveau raclement de gorge. Il n’avait jamais était aussi rouge de sa vie, il en avait des sueurs ! Sa température avait augmenté d’un coup, mais son torse encore humide était brulant. Il regarda la rivière à quelques pas. Oh comme il envie d’aller si noyais pour étouffer sa honte ! Il ya des moments comme ça où vous voulez disparaitre. Et bien, c’était un de ces moments !

Ses pensés était troubles, son estomac se resserra. Ce n’était pas ça sa faute si elle était le portrait cracher de sa belle Léona ! Le destin aime parfois torture les âmes en peine. S’il avait pu tout déballer, la serrer dans ses bras… Impossible.

Il voulait mieux s’excuser, mais ne sachant pas que dire, il tenta un compliment.

- Je suis désolé Mam’zelle, je ne voulais pas vous offenser… Mais vous devriez peut être vous écarter un peu du monstre que je suis, vous m’êtes si agréable à regarder ….

Il était perdu, que dire ? Que faire ? Plus il parlait et plus il s'enfonçait. C'est bien pour ça qu'il détestait ouvrir la bouche ...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:29

Olympe_ a écrit:
      «Plus honteuse, tu meurs ? » - Pensée d'Olympe.



    Alors que la jeune blonde s'est encore perdu dans un de ces sourires qu'elle venait d'offrir à Meadow, un petit silence se posa de nouveau alors.
    Il avait le don il fallait le dire pour mettre des blancs dans une discutions, mais elle se mit à penser qu'elle devrait en prendre l'habitude, du moins jusqu'à ce qu'il l'a raccompagne. Voir un peu plus longtemps que ça, qui sait ?
    Ils verront bien le moment venu de toute façon, mais déjà Olympe avait déjà une petite idée.
    Dans ces fines pensées tel que celle-ci, elle vit la main du brun s'approcher, et se poser sur sa joue, avec douceur. Et les sourcils de la petite blonde se hausse alors, étonnée. Étonnée, mais pas non plus gênée.
    Il est, bien sûr, évident que le rouge remontent aux joues de la jeune Italienne, ses yeux se déposant sur le brun, et elle n'eut le temps de rien faire d'autre qu'il retira sa main, devenant aussi rouge qu'elle, voir pire !
    Mon dieu... Meadow. On parle bien du même là ? THE Meadow, qui rougit ?!
    Le brun lui dit alors qu'il est désolé, mais qu'elle ressemble à sa femme... Sa femme ?! Hein ? Il avait une femme, et il ne l'avait pas dit, alors avoir dit, il y a quelques minutes, ne pas avoir de famille...
    Sur le coup, la pucelle devient encore plus rouge, mais de honte cette fois-ci. Qu'avait-elle fait... Même si c'était pour le soigner, elle l'avait touché à sa jambe... Et pour un homme marié, c'était impardonnable.
    Il précisa ensuite qu'il valait mieux qu'elle oublie ce qu'il venait de dire, et il la remercia pour sa jambe. Elle eu à ce moment un très très léger sourire.
    Mais les azurs de la jeune femme se dirigèrent doucement vers le visage de Meadow, encore plus rouge qu'avant. Pour le coup, elle le trouva tellement mignon. Il était rare de voir un homme rougir. Mais c'était pas désagréable. Ca prouvait que ce n'était pas seulement que les femmes qui pouvaient être gênés !
    Puis enfin, il s'excusa, et il lui demanda de s'écarter de lui... Hum, pardon, du monstre qu'il était. Mais purée, qu'avait-il avec ça ?!

    Olympe resta là, quelques instants, avant de déplacer ses yeux sur la main qui avait atteint sa joue. Des multitudes de questions venaient s'entrechoquer dans son crâne.
    Pourquoi ce geste ? Pourquoi doit-elle oublier une certaine phrase ? Et pourquoi disait-il de lui que c'était un monstre ?!

    Dans un élan, la petite blonde vient prendre doucement sa main dans la sienne, avant de relever ses azurs vers ses perles limite noir, un sourire accompagnant le geste.


    -Ne me remerciez pas, pour votre jambe. Je me devais de vous soigner. Je ne pouvais laisser la plaie s'infecter sous mes yeux.

    Elle fit un doux sourire, pour une fois, avant de reprendre, les yeux rabaissait sur leurs mains un peu lié.

    -Je... Enfin, ne vous excusez pas. Votre femme doit être jolie. Mais, comprenez que … je suis mal à l'aise là... Je vous ai touché alors que vous êtes marié. Je ne devais pas ! Vous comprenez ? Même si je n'ai fais que vous soigner, je vous ai touché la jambe quand même. Je me sens... coupable.

    Relâchant doucement sa main, elle se leva doucement, avant de ranger son matériel de soin, se tournant ensuite vers le brun.

    -Je... vous laisse reposer votre jambe. Je vais près de la rivière, je vous laisse en paix pour le moment. Je suis là si vous avez besoin...

    ELle forca un sourire, vraiment mal dans sa peau et rouge comme une tomate, avant d'aller près de la rive, s'y asseyant doucement.
    Elle n'était pas mal sonné de ce qu'il avait dit, elle se sentait moche. Elle n'aurait jamais voulu touché d'homme marié, ou amoureux. Et là, c'était le cas.

    Se mettant alors pied nu, elle souleva quelques peu sa robe pour y glisser juste l'eau jusqu'à ses fin mollets. L'eau fraiche lui faisait un grand bien. Il faisait un peu chaud, mais c'était encore supportable.
    Les grosses chaleurs allait arrivée, et elle allait re-bronzer un peu, comme lorsqu'elle était petite.
    Elle fit pour s'avancer encore un peu dans l'eau, mais son pied glissa contre une pierre, et PLOUF la blondinette. Olympe disparu de la surface quelques longues secondes avant de remonter, en grommelant et pestant, les poings serrés.


    -Fichtre ! Flute ! Zut !

    Vexée au plus haut point, elle retourna sur la rive, trempée, les vêtements collé à ses formes, mais elle s'en fichait.
    Non seulement la réflexion sur sa taille de la part de Meadow l'a travaillé, mais là elle avait VRAIMENT des énormes complexes. Là ou il n'aurait surement pas glissé, elle l'avait fait, et elle avait coulé.
    Non mais quel honte ! Il doit bien se marrer tiens.

    D'où le fait qu'elle se rassoit contre le tronc d'arbre, ou elle était il y a quelques minutes, grelottant juste un peu, mais ne voulant passer pour une faible, elle resta comme ça, dégoulinante.
    La jeune Italienne regarda Meadow, lançant de la foudre des yeux, lui marmonnant.


    -Si vous vous moquez, je vous noie direct sans préavis.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:29

Meadow a écrit:
Il ne tourna pas les yeux vers la blonde lorsqu’elle lui prit délicatement la main. Mais il sentit qu’elle l’observer. Il s’en voulait tellement, son cœur aller explosait dans sa poitrine il le sentait presque criait douloureusement « imbécile, imbécile … » à chaqu’un de ses battements !

Il l’écoutait à peine, et ce n’est que lorsqu’elle s’éloigna, qui redressa lentement la tête. Il inspira profondément. Heureusement, il savait se calmer rapidement, en dépit du fait qu’il contrôlait difficilement « ses flashs ». Il reprit sa couleur de peau à peu près habituelle.

Il ne n’osait néanmoins plus regardait la Damoiselle. Mais lorsqu’un « plouf » se fit entendre il leva la tête. Disparut… Mais elle remonta à la surface, heureusement … Elle avait l’air … en colère Et pas qu’un peu. Il la suivit du regarde, il n’avait pas trop comprit la raison de sa chute, elle avait glissé sans doute …

Elle lui jeta un regard mauvais, surtout de la part d’une femme !
Mais non il n’avait pas de raison de se moqué d’elle, après ce qu’il venait de faire il se devait de la fermer !

Il se leva, tant pis pour la jambe, il s’en foutait en faite … La douleur lui ferait reprendre ses esprits plus facilement. Elle s’emblait avoir froid … Bon bah pas le choix !

Il lui tourna le dos, ramenant son bras droit devant lui de façon à ce qu’elle ne pouvait pas voir ce qu’il fessait.

Et il … débanda son bras droit.

Il tourna juste la tête, la fixa, et cachant toujours son bras en le gardant contre lui, il fit tomber sa chemise à terre.
Sans rien dire, il continua de la regarder droit dans les yeux. Son message était clair. Si t’as à froid …

Et il avança de quelques mètres avant de s’assoir, le bras toujours bien cacher de la vue de ma Mam’zelle.

Mais quelle journée !

Il se savait même pas pourquoi il était toujours la, avec elle. Il n’espérer plus qu’une chose maintenant. Qu’elle comprenne qu’elle n’avait rien fait de mal, c’était lui le seul inconscient de l’histoire.

Une légère brise soufflait …

Si ça pouvait la soulager, ça serait au moins une confession utile pour une fois !

Il leva la tête, regarda droit devant lui, et parla suffisamment fort pour qu’elle entende sa grosse voix grave de là où elle était.

- Je ne suis pas marier, je ne le suis plus depuis longtemps.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:30

Olympe_ a écrit:
      «Maladie du maladroit, quand tu nous tiens... » - Pensée d'Olympe.



    Toujours assise dans son coin, Olympe réfléchissait à ce qu'elle venait de dire à Meadow. Elle n'avait pas été gentille avec lui, en faites.
    Elle s'est limite prise à lui alors qu'il n'a rien fait... Et pour le coup, elle eu un élan de remord. Il n'avait pas rit, au contraire, mais elle était tellement vexée de la honte qu'elle s'est infligée elle même.
    Elle poussa alors un soupire. Elle s'en voulait un peu. Et le pire, c'est qu'elle savait pas trop abordé le sujet du « pardon, je n'aurais pas du. ».

    Les yeux baissées, le fait qu'il se relève la fit relevé le regard, curieuse. Mais les sourcils de la blonde se fronce, et sa jambe ?! Ques qu'il en faisait ?!
    Elle se dit, à ce moment là, que si il se plaignant d'une quelconque douleur à la suite, elle ne l'aiderait pas. Il se lève alors qu'elle lui a dit de se reposer. Tsss...
    Ça devait être plaisant de contrarier la petite Italienne.
    Il devait y avoir un certain plaisir en faites. Peut-être de voir un être aussi petit contenir autant de caractère, qu'elle essayait de dissimulé malgré tout ? Fort possible en faites.

    Elle le regarda de nouveau lui tourner le dos, puis haussa les sourcils cette fois-ci, d'étonnement, le regardant laissait tomber sa propre chemise, avec bien évidement, un regard appuyé.
    Gênée, la jeune femme détourna le regard un petit instant, avant de réfléchir.
    Il ne lui en voulait pas, visiblement. Sinon, il ne lui aurait pas proposer sa chemise, il faut dire. M'enfin, il l'a peut-être proposé par politesse. Ca ne serait pas impossible non plus.
    Ce qu'elle savait pourtant à cet instant près, c'est qu'elle avait froid. Et que la chemise, n'était finalement pas de refus !
    Et la phrase du brun la fit le regarder de nouveau. Ah, oups... Olympe, tu as fais visiblement encore une bêtise bien plus grosse que toi.
    Elle se mordit la lèvre doucement, s'en voulant cette fois-ci pour de bon. Mais elle ne laissa pas abattre pour autant.

    Se relevant doucement, elle s'approcha un peu de lui, attrapant au passage la chemise, et elle l'enfila doucement, par dessus sa robe. Outch ! Elle était encore toute chaude, que ça faisait du bien !
    Grelottant limite de ce contraste, Olympe vint alors se mettre du coté gauche de Meadow, timidement, bien assise près de lui, tranquillement. Elle laissa un petit silence s'installer, avant de le regarder de nouveau.


    -Je suis désolée pour tout à l'heure. Je ne tiens pas sur mes jambes, et la simple idée de tomber devant quelqu'un me mets hors de moi. On remets toujours mes pertes d'équilibre dû à ma petite taille, ça en devient embêtant...

    Elle poussa un léger soupire et se calla bien dans son coin près du brun, jouant un peu avec les manches de la chemise, bien sur trois fois trop grande pour elle.

    - Vous n'avez jamais pensée à vous remariez ? Je veux dire, il y a sûrement tout un tas de fille qui rêverait d'avoir un homme musclé comme vous.

    Elle lui rendait juste son compliment de tout à l'heure, c'est tout ! Nah !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:30

Meadow a écrit:
Un peu étonné sur le fait que la Damoiselle vienne s’installer près de lui, il était quand même rassuré qu’elle se remette à parler. C’est qu’elle ne lui en voulait pas trop …

Il ne parlerai que pour répondre à ses questions, et encore … Le stricte nécessaire si ce n’est pas trop personnel.

Et là d’ailleurs, une question à éviter. Question piège ça … Pis quoi ? Elle va s’énerver de nouveau sans raison ? Non mais j’vous jure les Dames … Si vous leur faite pas comprendre qui domine, elles se lâchent !

Il était un peu énerver, il s’était sentit humilié, comme un gosse que l’on gronde parce qu’il a fait de travers ! Et là pour le coup, il avait quelque chose à se reprocher ! Ce qui aggrava son sentiment de malaise. Pourtant il ne l'avait pas pousser à l'eau, et encore moins moqué d'elle ...

Il essayer de cacher tant bien que mal son horrible bras, mais le petit ange n’avait pas l’air de s’y intéressait pour le moment. Enfin elle était raisonnable ! C’est pas comme ci elle le déranger, mais juste il n’était plus habituer à avoir une présence près de lui, et du coup il était un peu perdu.

La seule personne avec qui il parler c’était le tavernier du coin et leur conversation se limiter à « une bière voila une autre …. » Et oui, il y a des choses à revoir !

Pour le reste, il se le produisait tout seul. Il n’avait pas besoin de grand-chose. Ses rares apparitions sur le marché du village le mettaient mal à l’aise.

Et par-dessus tout il n’aimait pas la foule, les gens en général. Quand il entendait les tissus d’absurdités que sa propre rare pouvait dire, ça le fessait bien rire. Et puis, ce qui l’énerverait au plus haut point c’était de passer devant l’église. Toutes ses sortisses sur un soit disant mec qui vivrait la haut et aimerait tout ses enfants … Comme ci ! Après toutes les horreurs qu’ils avait vu, imaginer, ou même faites, il ne croyait plus en rien.

Un long silence s'était installer entre les deux êtres. Mais Meadow ne s’avait toujours pas si il aller répondre. Il soupira, jetta un coup d’œil à la jeune femme. Avait-elle encore froid ? Faillait il qu’il se colle à elle pour la réchauffer d’avantage ? Faut pas pousser non plus … Il réfléchit.

Le dos courbé vers l’avant.
Les jambes tendues.
Un bras tenant l’autre.
Sa longue crinière au vent.
Le soulèvement régulier et puissant de sa cage thoracique.
Il avait l’air bien calme. La Dame se doutait elle qu’au fond de lui il cachait un effroyable orage de haine et de souffrance ?

Bon il fallait quand même répondra à l’envoutante créature … Mais sa réponse ne serai surement pas celle qu’elle attendait !

Il soupira un bon coup, se racla la gorge.
Et d’une voix brute, mais toutefois calme il lui fit remarquer :

-Vous êtes petite, c’est un fait, mais l’équilibre ça se travail. L’un n’a aucun rapport avec l’autre.

Et c’est tout, il regarde sa jambe, encore un peu douloureuse (forcément après avoir était tripoté …) mais ne dit rien d’autre. Oh que non, son avis concernant un second mariage, elle ne l’aurait pas !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:31

Olympe_ a écrit:
      «Un peu de calme fait du bien ! » - Pensée d'Olympe.



    Et encore un long silence qui s'installe entre les deux jeunes gens. Mais au final, ce n'était pas beaucoup plus mal.
    Cela laissait le temps de réfléchir à la petite blonde. Pour une fois, oui.
    Elle lui avait demandé pourquoi pas un second mariage, mais elle-même ne voulait pas en entendre parler pour l'instant. Son frère lui rabâchait sans cesse qu'il allait la mariée, et ça en devenait un peu déprimant.
    Elle n'était pas un bout de viande que des chiens se déchirent bon dieu ! Elle était humaine ! La jeune Italienne avait des sentiments. Quoi que dans le mariage que souhaite lui faire son frère, il n'y a aucun sentiment. Lui ne sera là que pour la richesse du Marquis, son père, tandis qu'elle ne sera là que pour lui fournir héritier, et rien de plus.
    A cet image d'ailleurs, la petite frissonna. Elle ne savait même pas comment on embrassait quelqu'un, alors savoir faire des enfants, vous allez me dire...
    Son frère voulait à tout prix éviter le sujet, c'est que cela devait être un sujet horrible, qui fait mal !

    Le regard de la jeune femme se relève vers Meadow lorsqu'il prononce l'unique phrase qui brise le silence. Hum... il n'a pas encore répondu à sa question. Dommage. Elle retentera bien plus tard.
    Mais ce qu'il avait dit, n'était pas forcément faux.


    -Je sais... Mais c'est par moquerie qu'ils disent ça. Ils sont tous très grand, très fort. A coté d'eux, je ne vaux rien. Je les giflerais qu'il ne sentirais rien, et qu'il me rigolerait au nez, voyez vous.

    Elle poussa un soupire, et eût un petit frisson de nouveau, de froid cette fois-ci, avant de bien mettre la chemise de Meadow contre elle, l'air de rien.

    -Vous n'avez jamais du avoir ce genre de problème vous. Vous êtes grand, assez fort. Puis vous êtes un homme. Une femme se doit de ne pas répondre à des provocations... C'est très mal poli...

    Olympe le regarda, et eût un léger sourire aux lèvres. Il n'était pas du tout désagréable à regarder. Il avait surtout un coté très sombre, que n'importe quel femme aurait fuit, mais qu'elle, attirait.
    Oh, elle n'était pas en train de tomber amoureuse. Juste, pour une fois qu'elle pouvait être avec un homme qui l'écoutait – ou pas – , sans se faire houspiller par son frère, elle n'allait pas s'en plaindre.
    Dans un élan, elle posa juste un peu sa tempe sur l'épaule du brun. Enfin... son bras, plutôt. Car oui, même assise, elle n'arrivait pas à son épaule.
    Et oui, la petite était un peu naïve. Elle ne savait pas que ce genre de chose pour une fille de Marquis ne se faisait pas forcément avec des inconnues, mais elle s'en fichait un peu.
    Elle trouvait agréable la compagnie de Meadow, et c'est tout.

    Dans un sourire, elle releva son visage de porcelaine vers lui, curieuse de nouveau
    .


    -Mais sinon. Ça fait longtemps que vous avez fait de la forêt votre maison ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   Dim 30 Juin - 16:32

Meadow a écrit:
Il ne comprenait pas, comment pouvais t’on se moquer de la taille d’une femme ? Surtout que celle-ci était attirante ... Et autre chose qu’il ne comprenait pas ; pourquoi une femme ne répondrait elle pas aux provocations ? Dans le village dans lequel il avait grandi, les femmes étaient bien plus agressives que les hommes ! Bien plus nombreuse (merci aux catins qui vivaient là), elles ne faisaient pas la loi mais les hommes ne contrôler pas grand-chose …

M’enfin ! Si son rang de noble l’obligea à se laisser faire, c’est qu’elle en avait l’habitude. La bête n’allait pas la plaindre. Une fois mariée tout tes problèmes s’envolerai non ?

Si elle se marie un jour ! Elle parle trop … pensa t-il.

Elle venait de poser sa tête contre son bras. Quesque que ça voulait dire ? Que devrait-il faire ? Elle était peut être fatigué, la journée avait du être mouvementer pour elle. Mais es ce qu’au moins ça se fessait ce genre de chose ? Après tout il ne l’a connaissait pas !

Il se sentait une sorte d’obligation protectrice envers cette jeune blondinette. Oh bien sur, sitôt qu’il l’aurait remise à « son monde », la noblesse, elle l’oublierait. Il ne voulait pas qu’on parle de lui au passé, il trouvait ça dégradant ! Ça serait peut être mieux qu'on l'oubli, non ?

La belle se remit à parler, ce qui le sorti de ses rêveries. Combien de temps..?
Euh, il n’en était pas sur, mais alors pas du tout ! Sa notion du temps étant déformée par la solitude.

-J’ai dut y passer dix ou onze ans j’crois… Mais j’ai pas vraiment d’personne pouvant vous l’confirmer. Libre à vous d’me croire ou non…

Il se gratta, une cicatrice sur la base du cou. Oui ça doit être a peut près ça, il me semble que je suis seul depuis au moins tout ce temps là. Posant un regard sur la tête de la jeune femme, il se dit que finalement, ça n’était pas si mal d’avoir un peu de compagnie pour une fois …

Mais une question le piquer, depuis un petit moment déjà. Pourquoi ne l’avais t’elle pas fuit ? Il fût une époque, où malgré sa grande taille, il était jeune, beau et heureux. Mais aujourd’hui, son visage était marqué d’une haine qu’il ne pouvait assouvir. Il n’attendait plus rien de la vie, il y avait perdu gout.
Il se contenter de survivre, loin des autres.

De nouveau, il posa son regard sur la Damoiselle. Si belle... Il craint un instant qu'elle ne le regarde bien en face.
Car on lisait dans son regard toute sa rage, son inhumanité, sa peine, son passé en un mot. Il ne pouvait s’empêcher de la regarder, encore et encore. Elle faisait naître une nouvelle chose en lui.
Quoi donc ? C’était trop tôt pour le dire.

Et juste pour son amusement, il ne la lâcherait pas des yeux tant qu’elle supporterait le poids de son expression!

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Ven 19 Juil - 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arp' [RP] Quand le Loup rencontre la Colombe
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Opale Escayrac / Estaing / BlackFox :: RP Oly'Dow-
Sauter vers: