Domaine d'Opale Escayrac / Estaing / BlackFox


C'est ici que demeurent Olympe_ ainsi que sa famille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !

Aller en bas 
AuteurMessage
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 10:33

Meadow a écrit:
Ya t’il pire fléau que la folie ?

L’alcool est semblable, mais dure moins longtemps en principe… Après des heures interminables de marche, la Mam’zelle endormit dans ses bras, l’autre Dame devant montrant le chemin à suivre, le petit trio aperçut enfin la ville nommer Blois.
S’arrêtant dans une petite auberge pour enfin se reposer, Dame Éléonore dans une chambre, laissant, étrangement sans crainte, la jeune fille blonde entre les mains de son garde du corps. Pourquoi s’en plaindre ? Depuis le temps qu’il rêvait de passer la nuit seul avec elle… Mais elle était stricte sur la règle la vilaine ! Et mit à part pour dormir, partager une chambre ne voulait rien dire d’autre pour elle, « pas avant le mariage » comme elle le répétait si souvent et si bien.

Aussi l’animal avait passé la nuit assis sur le bord du lit, à la regarder dormir. Ah, ce silence… Car oui elle avait beau être magnifique à ses yeux, bon Dieu ce qu’elle pouvait parler beaucoup ! Mais quand même, quel frustration c’était de la voir là allonger sur un lit alors qu’il ne pouvait rien faire avec elle…

Quand elle s’était enfin réveiller, il avait fini par descendre, l’auberge disposant de fûts pleins… Il aurait était dommage de ne pas se servir un peu ! Et puis trois jours presque sans alcool, ça devenait un peu trop long…

Voila une chaude journée qui commence, une dispute éclatant, entre la fille de Marquis et le bucheron qui lui servait de garde du corps, dans la matinée. Sur une chose bête en plus ! La bête avait piqué du nez un peu, et avec la chance qu’il a, s’étais mis à parler dans son sommeil, encore… Ce n’était pas la première fois, néanmoins, et la belle Olympe en avait profité pour l’écouter, encore !

Mais aujourd’hui ce n’était pas le jour… Car aujourd’hui, ce 09/06, c’est l’anniversaire de mort de Léona, sa première femme… Que répondre à une jeune fille en furie alors ? Rien du tout, juste descendre quelques chopes et on oubliera tout ça…
Mais les quelques furent vite remplacer par les nombreuses. Et très vite, l’esprit se floutant de noir, on commence à sortir des choses qu’on ne veut pas forcément dire. Oui, une personne pleine comme une vache irlandaise vous dira toujours la vérité et ce qu’elle pense. Mais ça il ne le savait pas…

Santé !

Après quelques heures, l’esprit plus trouble que jamais, il aperçut… Léona ? Oui pas de doute possible… Il voyait flou oui, bah oui après tout ce qu’il s’était vider… Mais Léona, sa femme se tenait la, devant lui ! Miracle ? Illusion ? On s’en fiche ! Il avait tellement envie de lui reparler ! Elle qui avait était sa première amie, sa confidente, et même sa femme. Il avait tellement de chose à lui dire, à lui demander !

Empestant l’alcool, il ne savait même pas où il était actuellement, mais il se dirigea vers elle, avec une allure à faire hurler une carpe. Par où commencer ? Déjà lui demander comment elle était arrivée ici…

-Léona ! Mais qu’es ce que tu fou là ? Tu m’as tellement manqué ! Mais où tu étais passé ? J’ai cru que tu étais morte ! Tu l’es non ? T’es revenu pour moi ?

Incroyable ! C’est vraiment elle ! Il explosa de rire, un grand sourire aux lèvres. Certes il ne comprend pas ce qui se passe, mais il a tellement bu qu’il peut confondre un chien avec un mouton !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Lun 1 Juil - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 10:36

Olympe_ a écrit:


      « Allez savoir pourquoi je fais ça ...» - Pensée d'Olympe.



    Ca aurait pu être une de ces journées qu'Olympe adorait. Le genre de journée qu'on a envie de revivre indéfiniment, en se disant que rien ne pourrait la gâcher du tout. Une, de ces journées, ou la vie et le destin vous sourit franchement en vous marmonnant « Allez vas-y, tu souffriras pas aujourd'hui ! ».
    Mais rien ne se déroula dans ce sens là...

    D'abord, la petite troupe composé de Meadow, Olympe et Eléonore arrivèrent vers 4h du matin aux abords de la ville de Blois. Il faisait pas trop frais, ni trop chaud, c'était la nuit quoi. Enfin, plutôt, l'avant d'aube.
    La petite Italienne était déjà passé auparavant dans cette ville, qu'elle avait d'ailleurs appréciée. C'était un endroit plutôt calme, mais les villageois étaient tout de même accueillant. Quand il y en avait, certes...
    Retourner à Blois n'avait pas forcément déplus à la jeune blonde, mais les quelques jours de voyage l'avait vraiment fatigué. Du coup, le beau bucheron s'était proposé de la porter dans ses bras, ce qu'elle n'avait d'ailleurs pas refusé évidement. Elle était très bien installée là dans les bras musclé, tandis que de loin elle entend qu'on rentre dans une chambre, avec quelques paroles échangé entre Elo et 'Dow.
    Une bonne nuit annoncé entre les adultes, tandis que la belle Olympe se laisse allongé doucement sur son lit d'auberge.
    Chic ! Enfin un lit confortable ! Cela changé des feuillages de la forêt qu'ils avaient traversé pendant trois longues journées.
    Dans un léger sourire, car elle comatait juste l'héritière des Opale d'Escayrac, elle murmura un petit
    « Bonne nuit Meadow... », avant de se laisser emporter par le sommeil qui vint rapidement toquer à sa porte.

    Mais la journée ensuite ne se passa pas aussi douce qu'elle avait débuté...

    Les deux jeunes gens s'étaient alors ensuite retrouvé en taverne, mais Meadow semblait alors un peu fatigué. Et après une petite conversation, le bucheron s'endormit.
    Mais celui ci, lors de son sommeil, parle... Et ce qu'il raconte bien souvent n'a pas de sens. Mais là, après avoir dit quelque phrases, Olympe entendit qu'il l'a traité de catin. Alors vexée, elle s'était levée en lui glissant un énorme coup derrière la tête, ce qui le réveilla, et elle rangea ses affaires, triste.
    Elle n'avait pas l'habitude de ce genre de mot à son égard, et cela pouvait être compréhensible d'ailleurs je pense, surtout qu'elle l'avait pris pour lui, alors qu'il n'y avait pas lieu d'être.
    De là, débute une dispute pas banale, des mots horribles sont échangés des deux cotés, car oui, ils ont tout deux un très fort caractère, et la jeune Italienne s'en va, pleurant discrètement. C'était pour elle après tout, sa première peine de cœur. Alors que la veille, ils avaient découvert ce que l'un ressentait pour l'autre, et s'était embrassée avec tout l'amour possible, mélanger à une douceur et une tendresse infinie.
    Mais là n'était pas la question. Elle était revenu ensuite en taverne, et il avait déjà une étrange tête, qu'elle n'avait pas forcément apprécié. Son air psychopathe et sanguinaire était de sortit.
    Elle était assise, elle dans son coin, quand Meadow l'interpella dans sa lecture. Elle avait encore les yeux rougit à force d'avoir pleurer, mais elle le regardait, et qu'elle ne fut pas sa surprise quand elle percuta de la phrase qu'il venait de prononcer...

    Léona, avait-il dit ? Hum... Feu sa femme. Voilà qu'il recommençait à l'appeler ainsi ! Mais cette fois-ci, dans un état pitoyable, qu'était appelé aussi « Ivresse ».
    Elle ne pouvait le blâmer bien sûr que, lorsqu'il dormait, il l'appelait de temps en temps Léona, car après tout, elle était feu sa femme. Mais là, sur le coup, elle lui en voulait, véritablement. Il était éveillé, il n'avait aucun excuse ! Mais... Es que l'alcool fait dire des choses insensées ? La jeune femme n'avait jamais vu quelqu'un ivre, de sa vie. Même son précepteur savait se tenir, c'est pour dire !
    Mais que faire, dans cette situation ?
    Lui dire la vérité, ce qui veut dire, lui dire clairement qu'elle n'est pas Léona mais Olympe, ou de risquer de mentir, et de prendre une identité qui n'était pas du tout la sienne, mais pour en savoir un peu plus sur les sentiments de la jeune femme blonde, qui elle même l'aimer.
    Son cœur se mit à battre plus fort, rien qu'à l'idée de mentir. Elle n'était pas forte dans ce domaine, mais son instinct ne la trompe jamais. Et là, il lui murmurait de répondre à Meadow, comme ci elle était la femme décédée...

    Olympe prit une inspiration, avant de le regarder, toujours assise, bien décider à le faire.


    « Je... Oui Meadow. C'est moi. Tu sais, il y a des choses qui ne s'explique pas. »

    Elle n'aimait pas ce qu'elle faisait, mais alors pas du tout. C'était jouer clairement avec les sentiments du brun, mais elle se sentait obligé de le faire, et après tout, qui ne tente rien à rien.
    Fallait il maintenant trouver un sujet de conversation, ou elle saurait répondre en se faisant passer pour une autre sans difficulté, et ou elle apprendrait pas mal de chose sur lui. Sur eux. Sur le passé du ténébreux.
    Mais comment faire ?
    Car après tout, oui Olympe avait été curieuse, mais il n'avait jamais vraiment parlé de feu sa femme. Et si elle disait une gaffe, ça lui retomberait à coup sûr sur le dos, et pire ! Il découvrira, même ivre, quel jeu lugubre la petite noble se livre.
    Mais ne lâchant rien, elle laissa son regard sur Meadow, se mettant par la suite debout. Tant pis, elle s'était lancé dans un jeu dangereux, il fallait continuer pour que l'un puisse mettre l'autre en Échec et Mat.


    « Tu as bien changé mon époux... Je suppose que ces dix années t'ont fait regretter ma mort... »

    Un sourire limite narquois vint s'installer alors sur les lèvres de la petite Italienne, tandis qu'elle se maudissait de l'intérieur.

    « Et j'ai d'ailleurs constatée que tu étais proche de la petite blondasse que j'ai cru voir tout à l'heure... Qui est elle ? Et que fais tu ici avec elle ? Aurait tu oublier que nous étions mariés...? Fait gaffe Meadow, cette fille est innocente et vierge. Ou comptes-tu aller avec elle ? Hum ? »

    Le regard viré sur lui, tandis qu'elle vient faire taper son dos contre le mur doucement, elle attend patiemment la réponse, s'attendant à pire. Et le jeu, ne fera que commencer...


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Lun 1 Juil - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 10:43

Meadow a écrit:
Comme une lumière dans les ténèbres, la douce voix de Léona parvint jusqu'à oreille de la bête. Avec malgré tout un je ne sais quoi de différent… Mais les années effacent les souvenirs, les modifiants, ça devait être ça…
Une joie indescriptible le parcourt, sa Léona était bel et bien revenu… Jusqu'à lui… Mais pourquoi ? Et surtout pourquoi maintenant ? Alors qu’il commence à peine à s’en remettre ! Alors qu’il venait de rencontrer son Olympe !

Elle parle, il écoute. Regretter ? Si ce n’était que ça encore… Pendant 10 ans, 10 long année il s’était répété encore et encore qu’elle était morte par sa faute, parce qu’il n’avait pas était assez présent, parce qu’il avait voulu s’enfuir comme un lâche… Mais elle reprit la parole sans attendre de réponse. Elle parle d’Olympe…
Il resta la quelques minutes, choqué.

Comment peut-elle me parler d’Olympe ? Comment peut-elle l’avoir vu ? Pourquoi dit-elle que nous « étions » marié et non pas que nous le somme encore aujourd’hui ? Et que sous entend-elle ? Que je vais lui faire du mal ? Que je vais gâcher sa vie ?

De la joie, il passe à la tristesse suivi de la colère. Comment peut-elle lui en vouloir ? Après tout ce qu’il avait fait pour elle ? Il l’avait aimé ! Plus que tout ! Alors qu’elle ne l’avait sans doute jamais remarqué en retour ! Leur mariage même n’était qu’une illusion pour cacher une grosse hors mariage ! Comment peut-elle lui reprocher de ressentir à nouveau des sentiments pour quelqu’un ? Après 10 ans de solitude pour ne pas l’oublier, pour continuer à l’aimer, pour la regretter de toute sa chair !

-Tu parle d’Olympe ? Tu l’as vu ? Comment ça ? Et où ? Et pourquoi tu m'parle d’elle ? T’es jalouse ?

Il fronce les sourcils, ne comprenant pas. Ça ne ressemble pas à Léona de parler comme ça d’une autre femme et encore moins de lui demander ce qu’il à l’intention de faire avec !

-Et en quoi ça t'regarde ce que j'fais avec mon Olympe ? T’es morte Léona ! T’es morte et j'comprends même pas pourquoi t’es là ! Après tout c'que j’ai enduré, tout c'que j’ai fait pour toi ! Tout le monde à cru que j't’avais tué de mes mains ! Alors que j'n’ai tué que Samuel ! Et ça pour toi encore une fois ! Parc'que tu me l’avais demandé, parce qu’on voulait venger Mum !
Souffla quelques instant avant de reprendre : - Cette fille, Olympe, MON Olympe, t’as pas intérêt à l’approcher ! Je suis la pour la protéger, de tout ! Elle est jeune oui et alors ? Après tout ce qu’on a fait ensemble, tu crois vraiment que j'veille la traumatiser ! Te fou pas d’moi !

Il se retourne brusquement, d’un mouvement de main colérique, renverse une table et fini par s’arrêter la. Prenant sa tête dans ses mains. Il n’arrive pas à réfléchir. Il a mal à la tête, comme ci elle aller exploser. C’est horrible. Et que Léona soit la c’est totalement dingue ! Et il va se remplir une autre chope pour s’éclaircir les idées, des sueurs froides parcourant son corps. Et tourne la tête vers elle, avant d’explosé de rire. Elle est curieuse en faite, rien de plus ! Il se retourne appuie son bassin contre le comptoir, se sentant pas trop bien, fatigué, très fatigué…
C’est juste Léona, son amie, sa seule unique et meilleure amie… Alors qui a-t-il de mal à parler franchement ?


-J’veux faire avec elle tout c’qu’on a pas pu faire ensemble !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 10:45

Olympe_ a écrit:


      « On se prend facilement au jeu, mais je continue à dire que je suis malsaine, quand même !» - Pensée d'Olympe.



    Elle le regarda, être au départ heureux, puis ensuite avec une leur triste dans les yeux, et enfin, place à la colère. Il l'a regardé, et l'on pouvait lire la dose d'étonnement qu'il avait sur le visage. Il faut dire, que lorsque l'on voit feu sa femme devant soi, on ne réfléchit pas forcément. On se demande surtout ce qu'elle fait là.
    Ce qu'elle faisait n'était pas bien, elle n'arrêtait pas de se le répéter intérieurement. C'était cruel. Comment osait-elle lui faire croire à cet illusion, dans un état tel que le sien ? Il en souffrirait si jamais il l'apprenait, et pire, lui en voudrait, et ne lui parlerait peut-être plus jamais comme maintenant. Et adieu les doux moments ensemble, dont elle aimait tant..
    Mais leur situation se devait d'être clair à présent. Elle éprouvait pour lui des sentiments qu'elle pensait ne jamais connaître un jour. Et elle voulait savoir le fin mot de l'histoire. A savoir, le chapitre appelé « Léona ».

    Une phrase du brun fit hausser les sourcils à la jeune femme blonde, essayant de rester de marbre malgré tout. Il avait tué Samuel...? Pour venger sa mère ?! Qui était-ce ? Que lui avait-il fait ? Et qu'avait il fait à sa mère ?!
    Un peu paniqué malgré tout, avec le teint assez pâle, Olympe resta bien droite, et continua de boire les paroles du bucheron. Il avait tué quelqu'un... Et Léona le savait. Et en était peut-être même celle qui lui avait donné l'idée... Quel garce...
    Elle s'en voulait pour le coup d' « incarner » une femme dont elle apprenait un passé assez morbide aux cotés de Meadow, mais le jeu n'avait fait que commencer, et il était hors de question de s'arrêter là.
    Le « MON Olympe » qu'il prononça par la suite la fit un peu rougir, reprendre ses couleurs. « SON » Olympe...? Il tenait tellement à elle qu'il avait utilisé un pronom possessif devant Olympe...?
    Dans sa tête, la jeune femme commençait à y voir un peu plus clair en écoutant ses paroles. Voilà 10 ans aujourd'hui que Léona n'était plus, et il croyait avoir à faire à elle. Et il semblait ne plus vouloir la voir, pour rester avec « SON » Olympe. Charmant.
    Mais le geste du brun la fit sursauter. Il venait de retourner une table. Il était sérieux ?!
    Les yeux écarquillés, elle avait redressée de nouveau son visage vers lui, qui était maintenant explosé de rire. L'alcool lui faisait faire des choses vraiment étranges... Mais au fond d'elle, elle admirait le fait qu'il n'avait eu aucun mal à la retourner.

    La dernière phrase qu'il prononça n'eut qu'un seul effet sur la petite Italienne, un seul : la faire rougir, et de le regarder curieusement.
    Curieusement ? Et oui. Car elle ne savait pas ce qu'il s'était passé entre 'Dow et son « épouse ». Il ne lui en avait jamais parlé, et lorsque la jeune femme essayait d'abordé le sujet, il l'esquivait, l'ignorer, ou lui disait qu'elle n'avait pas à savoir cela, que ça ne la regardait pas.


    -Je vois... Mais tu ne réponds pas à ma question...


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Lun 1 Juil - 16:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 10:50

Meadow a écrit:
Léona est vraiment étrange ! La voila, s’approchant de lui, qui continue à lui demander ce qu’il pense d’Olympe ! Bizarre tout ça, mais bon après tout elle doit être inquiète, vu toute ces années qu’ils ont passés séparer par la mort… Une fatigue incroyable l’envahit, il a du mal à réfléchir, et voit tout flou. Ses membres commencent à trembler, ses forces l’abandonnent…

-J’crois que c’est la femme d’ma vie en faite… Mais t’en parle pas, hein Léo' ?

Ses jambes commencent à le lâcher, il glisse lentement, le dos contre le comptoir. Sa vue devient de plus en plus flou et ses oreilles se mettent à bourdonner.

-Elle est belle, gentille… douce, intelligente… patiente, elle connait plein de truc… elle sait lire et écrire, elle…

Il sourit un peu, une petite étincelle d’amusement dans les yeux, respire lentement et reprend d’une voix un peu ensommeillée.

-Elle s’rait pas survivre une journée seule bien sur… Mais elle est jeune c’est normal… et fragile aussi dans un sens…

Jambes tendu, douloureuses, le dos courber vers l’avant, assis par terre, le corps glacé mais couvert de sueur. Ses yeux se fermant tout seul, il essaye de lutter pour continuer à parler à Léona, levant difficilement le visage vers elle.

-Quand j’la vois j’ai qu’une envie…

Il lève lentement sa main gauche vers le visage qui était plus flou que jamais, un sourire faible aux lèvres toujours. Son teint devient pâle, comme s’il était malade.

-J’veux la serrer dans mes bras, lui dire combien je tiens à elle… Lui montrer peut être aussi… Sentir sa peau contre la mienne, ses lèvres… Sa chaleur… Je veux me noyer dans ses yeux bleus, tellement ils sont beaux et pures… J’veux…

Il ferme les yeux, la fatigue commençant à l’emporter pour de bon, mais il tient encore éveiller quelques secondes. Elle devait savoir, Léona saurait le conseiller, il en est sûr.

-J’veux la rendre heureuse… comme elle l’a jamais était… Me marier avec elle… Avoir des enfants peut être… ? Ou pas… Juste la garder… rien que pour moi… Je suis égoïste, hein Léona ?

Il repose son bras, trop fatigué pour le laisser tendu, comme ci un poids lourds l’écraser. Il soupira, il savait qu’il ne la reverrait plus, alors il devait terminer ses pensées, pour qu’elle sache qu’enfin il avait trouvé ce qu’il chercher. Et elle pourra partir en paix…

-Tu crois… que c’est ça… l’amour…? Parce que… je crois… que je l’aime en faite…Mon Olympe...

Il n’attend pas de réponse, il la connait déjà… Et enfin il se laisse sombrer dans les ténèbres, dans ce noir sans fin, sans bruit… Dans un sommeil sans rêve…

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 10:51

Olympe_ a écrit:


      «Ça aurait pu être romantique, si il ne s'était pas laissé tombé comme une... Euh... Bref !. » - Pensée d'Olympe.



    La femme de sa vie avait il dit ?! Le pensait il vraiment ?!
    Les sourcils haussés, un peu brusqué de sa phrase, la jeune femme restait là, immobile, à le regarder, visiblement encore choqué par ce qu'elle venait d'entendre.
    Et tandis qu'il glisse délicatement contre le comptoir, Olympe le regarde, sans savoir quoi faire, en écoutant la suite de ses déclarations, se rapprochant encore un peu de quelques pas.
    Les mots doux qu'il lui disait sans le savoir, les compliments qu'elle écoutait la faisait rougir petit à petit. Il lui trouvait tellement de qualité qu'elle n'aurais jamais su voir elle-même. Ou qu'elle n'aurait jamais vraiment pensé d'elle. Mais ce n'est pas parce qu'il le disait, qu'il le pensait, après tout...
    Oh et puis flute, la jeune Italienne avait envie d'y croire là ! Y'en a assez de croire que tout le monde lui mente sans cesse !
    Elle fut d'ailleurs touché par la suite...
    Il était vrai qu'elle était fragile, et elle avait près de 8 ans d'écart avec 'Dow, mais pour elle, rien n'était une barrière. Elle s'était donné l'autorisation de l'aimer, et ce n'était plus maintenant que ça allait changé. Et si elle était capable de survivre une journée toute seule, toute de suite là...
    La main tendu, elle haussa doucement les sourcils en s'approcha de nouveau de lui, une envie irrésistible de vouloir prendre sa main dans la sienne, de le prendre contre elle en une tendre étreinte, mais le voilà qu'il reprend la parole.
    Ce qu'il prononça alors, la fit devenir écarlate... La serrer dans ses bras ? Il avait déjà pu être très proche d'elle durant ses derniers jours. Mais peut-être pas assez à son goût...
    Voilà maintenant qu'il l'a complimentait de nouveau sur ses yeux... Ils lui faisaient vraiment de l'effet, il n'y a pas à dire ! Ce qui lui avait d'ailleurs valu la veille d'avoir un beau baiser d'amour avec 'Dow, dont elle n'aurait jamais pensé qu'il avait tant de douceur...
    Se marier ?! Et avoir des enfants avec elle ?!
    Les yeux de la petite Italienne vient se poser sur le visage faible de Meadow. Il avait l'air fatigué, affaiblit, il n'était pas beau à voir. Qu'avait-il m'enfin ?!
    Tendant sa main vers la sienne, elle le vit la laisser retomber, paniquant un peu pour le coup. Sa faiblesse était bel et bien là. L'alcool rend comme ça également ?! Impossible ! Pas le bucheron ! Pas maintenant !
    Elle écouta sa dernière phrase, et les yeux d'Olympe devinrent tout à coup brillant. Il l'aimait... Il l'avait enfin dit... Certes, en croyant qu'elle était son ex femme. Mais il l'avait dit ! Et il venait encore de dire « MON » Olympe.
    La petite femme resta là, immobile, ne sachant comment réagir, avant de le voir tête baissée, partant sur le coté pour tomber. Réagissant directement, elle se jeta à ses cotés, le redressant doucement contre le comptoir, les yeux toujours brillant, malgré tout paniqué de le voir dans cet état.


    -Meadow...

    Elle resta là, à le contempler. Même dans cet état là, il était beau...
    Mais quelque chose de pas normal attira très vite la curiosité de la petite blonde. Il ne dormait pas, puisqu'il ne ronflait pas...


    -Mais...

    Elle glissa son visage près du torse de Meadow afin de voir si sa poitrine se levait et descendait, ou si elle entendait son cœur. Oui, son cœur battait bien, normalement. Ouf !
    Se relevant, elle se mit à réfléchir à toute vitesse. Il fallait qu'elle le réveille. A tout prix !
    Olympe s'agenouilla doucement à coté du brun et commença à le secouer dans tout les sens.


    -Meadow ! Je vous en prie, réveillez-vous ! MEADOW ! Allez 'Dow, s'il vous plaît ! C'est Olympe, allez...

    Et après quelques minutes de bousculade intensive et d 'appelle afin de le réveiller, la jeune femme soupira en se redressant. Rien à faire. Il était très profondément endormi. Et ce qui lui faisait le plus peur, était le fait qu'il ne ronflait pas.
    Elle entendit la porte d'entrée et se retourna vivement. Eléonore ! La voilà ! Elle allait pouvoir l'aider...


    [Quelques heures plus tard – Pendant la nuit.]

    Les filles avaient réussis à hisser le bucheron avec beaucoup de mal. Il faut dire, il pesait lourd ! Mais c'était que du muscle pourtant. Et Meadow ne s'était pas encore réveillé. Alors la petite blondinette était resté là, elle s'était endormi près de lui, attendant sagement qu'il se réveille. Combien de temps allait-il resté dans cet état là..? La suite, dans le prochaine épiso... pardon, post !


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Lun 1 Juil - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 11:07

Meadow a écrit:
Le noir.
Le silence.
Et rien d’autre…

Juste lui, le noir et le silence. Depuis combien de temps ? Il ne saurait le dire… Son esprit complètement perdu, il entrouvrit les yeux. Une faible lumière lui parvint douloureusement…

Où suis-je ?

Son corps lui semblait lourd, sa tête le faisait souffrir. Il sentit quelque chose contre lui, sur son torse… quelqu’un ? Il n’avait pas la force de bouger. Ne sachant pas où il était, ni même dans quel état. Mais déjà, était-il vivant ? Il n’aurait sût répondre à ce moment là…

Il referma les yeux, cherchant dans ses douloureuses pensées. Où suis-je ? Comment suis-je arrivé ici ? Que c’est-il passé ? Les ténèbres l’avaient avalé. Mais il ne devait pas repartir, il y avait quelque chose, il le sentait. Comment ? C’est dur à expliquer… Comme un léger tiraillement dans le cœur qui murmure « Ne t’endors pas, reste là et attend ». Alors, il rouvrit les yeux, un peu plus grand, la faible lumière de la lune par la fenêtre lui faisait mal, mais il s’obligea à garder les yeux ouvert, après quelques battements de cils. Il aurait voulu se redressait, voir où il était, et avec qui. Mais son corps le refusait, le torturait. Impossible de bouger pour le moment.

Il respirait faiblement, étrangement fatigué, mais à cause de quoi ? Il referma les yeux, fit le vide et tenta de chasser le brouillard dans sa tête. Après quelques minutes il parvient à sentir, en quelques sortes, ce qui l’entourait. Une odeur d'alcool, de bois, de moisi un peu aussi, et une autre très légère qui n'aurait sût décrire. Il entendait le souffle du vent dehors, quelques voix lointaine dont ils ne pouvaient déchiffrer les conversations. Et aussi… Une faible respiration en plus de la sienne, surement la personne sur lui… Mais cette respiration calme, régulière, il l’avait déjà entendu, plus d'une fois même. Il se concentra comme il pût. Ce rythme, ce sifflement presque imperceptible…

Olympe ?

Il souleva doucement sa cage thoracique avec une longue inspiration, se demandant ce qui avait bien pût se passer. Souffla lentement, longuement... Peut être s’étaient ils fait attaqué sur la route par des brigands, Olympe, Éléonore et lui… ? Non, la dernière route qu’ils avaient prise était celle de Blois et il ne souvenait pas être partit de la ville. Cela voudrait dire qu’il y est encore ? Il réfléchit, tenta de se rappeler. Oh comme sa tête le faisait souffrir… Il se rappelait avoir veillé toute une nuit, près d’Olympe, pour surveiller que tout aille bien. Il se rappeler une dispute entre eux. Mais ne se souvenait plus pourquoi… Et après ? Le trou noir. Littéralement.

Il voulait se rendormir, mais n’y arriva plus. Qu’avait il pu bien se passer ? Cette question le tourmentait…

Il rouvrit les yeux un instant, en entendant un léger gémissement provenant de la personne à son côté. Pas de doute… C’est Olympe… Il la sentit bouger un peu, lentement. Il referma les yeux doucement. Si elle est là c’est que tout va bien… Je ne suis pas seul… Elle m’expliquera tout en temps et en heure…

Il la sentit se reculer de lui un peu, mais il ne bougea pas, n’en avait ni l’envie ni la force. Alors il attendit. Il semblait faire nuit, il se lèverai le lendemain, le temps de récupérer des force et peut être même d’éclaircir son esprit.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 11:10

Olympe_ a écrit:
      «Des sentiments, ça se dit à n'importe quel moment...» - Pensée d'Olympe.



    La petite blonde dormait, près de son bucheron, pas vraiment rassurée de son état. Il ne s'était pas encore réveillé, et ça l'inquiétait, même si elle dormait.
    Le voir s'écrouler il y a quelques heures lui avait fait mal, très mal.
    Il avait trop bu, mais elle n'avait rien pu faire. Elle s'en voulait, se maudissait, voulait se détruire intérieurement. Elle aurait du le retenir de boire, elle n'aurait même pas du déclencher cette dispute.
    Quel idiote... A vouloir tout prendre pour elle ce qu'il disait en dormant, et à l'écouter également, voilà ou ça les a mené... Elle aurait tellement voulu lui dire qu'elle était désolée, qu'elle ne voulait pas de cet engueulade bien que grandement gamine.
    Olympe aurait tellement voulu, ne pas venir peut-être en taverne ce jour-là. Au moins, il ne serait pas endormi devant elle.

    D'ailleurs, le rêve qu'elle était en train de faire, s'agissait de leur dispute. Les mots était dur, cela avait fait énormément de mal à la petite Italienne.
    Il n'avait pas le droit... Il l'avait attaqué sur son point faible : sa noblesse. Elle avait tout bonnement horreur qu'on lui rappelle son statue, qu'elle tentait de dissimulé.
    Le rêve qu'elle faisait continuait, mais cette fois-ci, trop loin. Elle se voyait devant une pierre tombale, avec le nom de BlackFox marqué dessus. Et devant, elle bien sûr, toute vêtue d'un blanc de deuil, en train de pleurer.
    Étrangement, elle pouvait ressentir ce que son autre elle ressentait. Et ce n'était pas jolie à voir...
    La dispute s'était mal passé, Meadow avait bu beaucoup de trop... Et il en était décédé. Et la Olympe du rêve pleurait à chaude larme, d'avoir perdu un confident, un ami, mais surtout, l'homme qu'elle aimait. Elle s'en voulait de ne jamais lui avoir dit, ou fait ressentit. Elle se faisait du mal intérieurement, se ronger de tout son être. Elle avait perdu le sien. Son Meadow. Son brun. Son étoile filante, qui était partit bien loin...

    La petite blonde remua doucement, commençant à se réveiller, puis elle se redressa doucement, assise sur ses pieds, regardant son brun qui avait toujours les yeux fermé.
    Restant dans cette position, elle le regardait, dormir paisiblement. Son rêve avait été pour elle comme une révélation... Elle se sentait le courage de tout lui dire. Si il arrivait le pire, au moins, elle n'aurait plus ce poids sur sa conscience. Mais, quelqu'un dans le coma entend il ce qui l'entoure ?
    Bien décidé, la jeune femme se concentra, afin de ne pas dire de bêtise. Qu'il l'entende ou pas, il fallait que tout sorte.


    -Meadow... Je ne sais si vous m'entendez mais... Si c'est le cas, j'aimerais vous avouez que...

    Elle baissa doucement le regard, sentant les larmes qui commençaient à monter, alors qu'elle ne pleurait jamais.

    -Je... suis désolée. Pour notre dispute... Je ne pensais en rien ce que je vous ai dis. Je … Vous admire Meadow. Je n'aurais jamais su vivre dans une forêt seule pendant près de 10 ans, avec la mort de mon époux dans la tête. J'ai eu des mots très difficile, je le conçois, mais … Je vous demande pardon. Je n'aurais jamais dû... Je me suis mêlée à mainte reprise de ce qu'il ne me regardait pas, et... J'ai cru que vous parliez de moi dans votre rêve... Je m'en veux. Je m'en veux tellement... Mais je... je réagis comme ça, parce que...

    Elle le fixa toujours, son visage, ses yeux fermés, et elle n'en put plus. Elle fondit en sanglot doucement, laissant ses larmes perler sur ses joues, avant de tomber sur le torse du brun, ne le remarquant même pas elle même.

    -Ce que vous m'avez dit... Avant de sombrer... Je crois que je ressens la même chose Meadow... Quand vous n'êtes pas là, je pense à vous, j'ai peur qu'il vous arrive quelques chose, vous abritez mes pensées sans cesse... J'ai envie d'être en votre compagnie, tout le temps, à chaque seconde de ma vie qui s'écoule. Je ne supporte pas que vous regardiez à une autre femme, j'en deviens même jalouse quand vous parlez de Léona, alors que je sais que je ne devrais pas. J'ai envie que vous me protégiez, certes, mais... J'ai envie d'un peu plus Meadow... Je... n'ai jamais été amoureuse avant... Mais quand je vous regarde, mon cœur fait milles bond, et j'ai l'impression de lire la même chose que moi je ressens à votre égard quand vous me regardez également. Je... Je crois que je peux dire que je vous aime Meadow... Je veux faire ma vie avec vous, je veux... Je veux tout découvrir avec vous. J'aimerais crier librement sur tout les toits que je suis fiancée, puis mariée avec vous. J'aimerais tellement pouvoir vous revoir sourire... Je veux vous revoir vous réveillez, me sourire, comme avant... Je veux pas que vous m'abandonniez, pas comme ça...

    Continuant de pleurer, elle se réinstalla contre lui, doucement, hoquetant de sanglot et tremblant un peu. C'était bien la première fois qu'elle disait tout ceci à un homme. Mais elle le pensait sincèrement.

    -Me laissez pas toute seule... S'il vous plaît... Je vous en prie...

    Sur ces mots, elle ferma ses yeux, encore tout larmoyants, et ne mit pas longtemps à se rendormir. Elle avait enfin su dire ses sentiments. Et ca lui faisait un bien fou. Maintenant, es qu'il l'avait entendu...? A voir...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Meadow le Lun 1 Juil - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 11:20

Meadow a écrit:
Comme il s’y attendait, elle venait de se réveiller. Il pouvait alors se rendormir… Mais quelque chose n’aller pas. Une sorte de tension étrange régnait dans la pièce. Elle se mit à parler, d’une voix étrangement… triste ? Oui il l’entendait, mais quand il essaya de rouvrir les yeux, il n’y parvint pas. Il était comme prisonnier de son corps à moitié mort, ne pouvant le bouger à sa guise.
Mais la voila qui reprend la parole, alors il l’écouta. Mais non elle ne devait pas s’excuser… Il est vrai qu’ils s’étaient jetés des mots blessant, mais il ne les pensé pas le moins du monde ! Il voulait se lever, la serrer dans ses bras mais il se dit qu’il devrait peut être écouter ce qu’elle avait à dire, elle s’arrêterait surement si elle voyait qu’il pouvait l’entendre. Et vu le ton qu’elle employait, ça devait être important. Elle disait qu’elle l’admirait ..? Comment ça ? Que peut-on admirer chez un monstre ? Il se dit que peut être c’était ça que la petite voix dans sa tête lui demandait d’attendre, alors il l’écouta, luttant contre les ténèbres du sommeil qui revenait à la charge.

Olympe…

Il sentit quelques choses d’humides tombait sur son torse. Des larmes ..? Non ne pleurez pas Olympe… Elle reprit son discours. Il lui avait donc parlé de ses sentiments et avait perdu connaissance ? Et soudain, un déluge de mot de la part de la Mam’zelle…
Il écouta, tout, attentivement. Son esprit se prenant claque après claque. S’il s’attendait à ça… Oui ! Ils avaient échange un baiser ensemble mais de la à pensait qu’elle ressentait quelque chose de sincère pour lui… Elle pensait donc à lui ? Au moins autant que lui pensait à elle apparemment… Elle était jalouse… Pourtant il n’y avait pas de raison ! Elle qui était si parfaite, qu’aurait elle pu craindre des autres femmes ? Et surtout Léona, qui je vous le rappelle était morte il y a de ça 10 ans.
Il avait envie de l’arrêter, qu’elle ne continue pas ses paroles, il était tellement effondré à l’intérieur qu’il ne sut même pas rouvrit les yeux ou se racler la gorge. Que disait elle enfin… Et pourquoi ? Pourquoi lui disait-elle tout ça ? Leur situation n’était elle pas déjà assez compliqué ? Elle disait vouloir de lui un mariage, une vie de bonheur. Mais comment le pourrait-il ? Elle qui était tout et lui qui n’était rien… Me revoir sourire… hein ? Avait-il dérapé au point que sa vie fut en danger ? Non, il ne pouvait y croire… Il tenait bien l’alcool en général, alors comment pouvait se retrouver là épuiser, l’esprit dans un brouillard noir, sans même la force de bouger le petit doigt ?

Il la sentit se reposer contre lui, pleurant encore, vu l’humidité de son visage et ses légers sursauts.
Et la, une dernière phrase, qui lui brisa le cœur…

Comment le pourrais-je ?

Lui non plus ne voulait pas la laisser seule. Dieu seul sait ce qui pourrait se passer entre eux, mais il voulait rester prés d’elle, encore plus maintenant qu’elle lui avait dit tout ça. Quitte à en souffrir encore plus, il ne pouvait pas la laisser seule ! Olympe, ma douce Olympe… Comment pouvait-elle garder tout ça à l’intérieur d’elle, sans même lui avoir parlé avant ? Il aurait ainsi pût lui dire ce qu’il ressentait, d’une autre façon… Il ne se rappelait pas comment il s’y était pris, mais vu son état actuelle, ça ne devait pas être glorieux !
Comment pourrait-il de nouveau la regarder en face ? Elle lui avait dit tout cela sans même savoir qu’il l’avait entendu. Il ne savait plus que penser, il n’arrivait d’ailleurs pas à penser correctement. L’esprit embrouillé comme pris dans un filet. Le corps douloureux. Mais il arrivait quand même à s’en vouloir, il l’avait fait souffrir, il le sentait, au plus profond de lui, incruster dans sa chair, ce sentiment.

La culpabilité.

Il se sentait mal, avait l’impression qu’un ours l’avait déchiqueté comme un vulgaire bout d’écorce… autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Après quelques minutes à lutter, il ne tiens plus, et fini par sombre de nouveau, dans un sommeil sans rêve.

[Très tôt dans la mâtiné]

Difficilement, douloureusement, l’animal ouvrit les yeux. Il n’avait pas bougé. Et souffrait encore. De faibles rayons de lumière lui brulaient les yeux, mais il avait suffisamment dormit à son gout. Il ne voyait presque rien, la vue flou fixant le plafond. Le plafond de quel endroit ? Il ne le savait toujours pas ! Ses souvenirs n’était pas revenu. Néanmoins, une chose étrange le travaillé… Une chose vague, comme un rêve mais pas encore pareil.
Il referma les yeux, essayant de se rappeler. C’était difficile ! Il entendait comme une faible voix résonnait dans sa tète, une voix douce, clair, ayant gardé des traces enfantines. Oui c’est ça… Olympe. Sa douce Olympe lui avait parlé cette nuit… Mais qu’avait elle dit déjà ? C’était flou… Mais il se rappela certaines paroles qu’elle avait dites. Oui c’est vrai… Elle m’a dit qu’elle m’aimait… Il n’en était pas sur… Mais voulait y croire au fond. Ce genre d’amour réciproque devrait bien sur se cacher, vu la différence des classes sociales des deux personnes, mais malgré tout, il voulait y croire !

Bon, assez dormi… Demandant un effort considérable, il rouvrit les yeux, mais comptait bien ne plus les refermer cette fois. Sa tète restait douloureuse, il avait l’impression qu’une barre lui taper l’une des tempes rapidement et régulièrement. Il serra les dents un peu. Ah… Même ça, c’est douloureux… Il se sentait lourd, comme un poids mort, sans vie. Il tenta de bouger un peu ses doigts, puis ses orteils. Bon il n’était pas si mal que ça vu que ça répondait au moins… Bah oui, on aurait lui faire tout et rien sans même qu’il le sache ! Sans bouger, ses yeux s’habituant à la faible lumière, il essaya de regarder autour de lui. Une chambre… Peut être une auberge ou une taverne ? Il regarda de nouveau devant lui, le plafond, et écouta. Quelques bruits dehors, légers néanmoins. Des bruits de pas, quelques faible voix... Il soupira. C’était donc qu’il était encore dans une ville ou un village. On l’avait peut être déplacé durant son sommeil ? Qui sait ? D’ailleurs, une autre question lui piqua l’esprit.
Je ne sais pas où je suis d’accord, mais combien de temps ai-je dormi ? Quelques heures ? Quelques jours ? Un moment déjà…

Et d’autres questions apparurent dans sa tête, qui recommença à fonctionner doucement. Si les questions affluer en lui c’était une bonne chose, c’est qu’il était vraiment réveillé cette fois, pour de bon. Après quelques minutes, il s’aperçut qu’Olympe n’avait pas bougé. Enfin presque pas. La tête sur son torse, son corps le long du sien… Elle est restée près de moi tout ce temps ..?

Dans un souffle, la voix faible et tremblante, il tenta de l’appeler… Mais ce n’est qu’un grognement qui sorti. Sa gorge le brulait, mais il devait lui montrait qu’il allait mieux, qu’il était réveiller…
Il inspira le plus qu’il put, et parvient enfin à bouger un bras qu’il glissa contre elle. Et après un énorme effort, réussit à l’appeler faiblement.


-Olympe…. Olympe debout….

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Meadow
Maitres des Lieux
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche Personnage
Nom IG : Meadow
Lien de parenté : Fils de Samuel BlackFox et d'Éliséa Harrison (Mort)

MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   Lun 1 Juil - 11:22

Olympe_ a écrit:
      «Oh, déjà le matin? » - Pensée d'Olympe.



    Sa déclaration faites, la petite blondinette s'était rendormi, avec toujours la peur de le perdre, mais un poids en moins sur la conscience.
    Cela faisait déjà quelques jours qu'elle voulait lui avouer tout ceci.
    Mais elle n'avait encore jamais trouvé le temps... De peur aussi, de sa réaction en faites.
    Elle savait le renard solitaire, et malgré qu'il avait été déjà marié surement jeune, voudrait il encore d'une « petite-amie » pour le moment ?
    Ils se connaissaient à peine, il est vrai. Mais... Elle l'avait dit, et ca lui faisait du bien. Elle en avait ressentit le besoin urgent. De peur de le perdre, pour de bon. Pour longtemps. A jamais.
    Elle n'avait pas rêvée cette fois-ci, mais la blonde avait eu le temps de somnoler un long moment. La soirée lui repassait sans cesse dans la tête, tandis que les heures défilaient. Elle le revoyait, saoul, disant des choses grossière, puis la déclaration... Oui, la jeune blonde a été choquée de tout ceci.

    Puis dans son demi sommeil, elle entendit la voix de Meadow, faiblement.
    Non... cela était impossible... Il était dans le coma, il ne pouvait pas parler. Et pourtant, Olympe l'entendit l'appeler une deuxième fois, et sentir son bras se glisser lentement contre elle.
    Non, il était réveillé... Ca y est... Il était revenu vers elle...
    Mais avait il entendu tout ce qu'elle avait dit ? D'un seul coup, la blonde eut un peu peur. Elle s'en voudrait si jamais il l'avait entendu...
    Car malgré qu'il lui a dit l'aimer, il le cachait, aux yeux de tous. Il ne voulait pas que les gens voit l'Italienne pour une catin, d'être tomber amoureuse d'un bûcheron, en soit, d'un homme qui n'est pas de son rang. Mais les sentiments ne se commande pas. C'est comme ça, il était buté...

    Se réveillant alors doucement et correctement, elle se redressa en se grattant les yeux, et elle le regarda, avec une infinie tendresse. Son demi sommeil ne l'avait pas trompé, il avait l'air très fatigué et il était mal en point certes, mais il était réveillé...


    -Oh... Meadow...

    Elle vient passer doucement sa main le long de son visage, avec amour, et elle vient lui déposer un doux baiser sur sa joue, le serrant quelques peu dans ses bras.

    -Ne me refaites plus jamais de frayeur pareil... S'il vous plaît... Plus jamais. Ca va mieux ? … hum non répondez pas... Je ne préfère pas...

    Olympe resta quelques peu ainsi avant de se redresser, et de se relever, plissant bien sa robe, remettant les détails ci et là.

    -Reposez vous mon Meadow... Je reviendrais dans une petite heure, je vais prendre mon bain... Vous ne bougez pas hein ? Je vous ramènerais des kiwis, de quoi vous nourrir.

    Elle revient alors près de lui pour l'embrasser au coin des lèvres, et de se retourner vers la porte. Il devait se reposer. Elle se retourna doucement vers lui, lui envoya un baiser, et fila. Elle allait prendre soin de lui, à l'avenir.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Hall de Blois* [RP] Un fou ? Non un bourré !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Opale Escayrac / Estaing / BlackFox :: RP Oly'Dow-
Sauter vers: