Domaine d'Opale Escayrac / Estaing / BlackFox


C'est ici que demeurent Olympe_ ainsi que sa famille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arp's [RP fermé] Un retour qui n'aurait jamais dû se faire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Olympe_

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 22
Localisation : Marmande

Fiche Personnage
Nom IG : Olympe_
Lien de parenté : Fille d'Ezio et Elisella d'Opale d'Escayrac (PS) - Cadette de Geoffrey_ (Mort) et Jumelle de Symonn

MessageSujet: Arp's [RP fermé] Un retour qui n'aurait jamais dû se faire...    Sam 30 Nov - 14:36

Hadryan a écrit:
Depuis quelques jours déjà, j’hésitais à le faire. Cela m’amuser de lui faire peur, mais si je le fais dès à présent, je ne pourrais plus par la suite. Elle savait que j’avais réapparu, que je l’avais retrouvé. Ce qui était moins drôle d’ailleurs, car elle remarquait vite ma présence mais… Enfin, bref.

Depuis plusieurs jours, je la suivais. Que dis-je ? Depuis plusieurs mois. Cette petite garce… Ma futur épouse, s’était enfui. Du jour au lendemain, son lit était vide, la moitié de ses affaires étant encore en mon domaine. Elle avait pris la fuite peu de temps avant ses 18 ans. Au début, cela m’avait indigné. Sa mère, me l’a confiait depuis sa plus tendre enfance, et voilà quel remerciement j’en ai à présent. J’étais très en colère, mais finalement, je trouvais cette fuite très amusante. Elle m’aimait, elle reviendra. Mais plus les jours passaient, plus je trouvais le temps long. Son absence au sein du domaine se faisant grandement ressentir. Je l’avais déjà mainte et mainte fois frappé, pour lui montrer que la vie n’était pas toujours facile, mais aussi que de toute façon, elle ne serait jamais ultime maitresse de ses choix. En étant ma femme, de toute façon, elle s’en prendrait des coups, et je ne me cache pas de le dire, elle le mérite. Elle était turbulente, était égoïste. Son frère n’était point pareil. Et pourtant… Olympe était très dur étant enfant, j’ai toujours eu un mal de chien à la cerner cette gamine, mais j’ai appris à l’aimer, et de plus, je l’aime encore aujourd’hui. Elle m’aimera un jour ou l’autre, juste elle ne s’en rend pas compte encore maintenant.

Mais j’avais eu la mauvaise surprise, lorsque je l’ai revu, qu’elle n’était point seul. Une sorte d’ours très grand était avec elle, en permanence, accompagné d’une petite fille blonde… Que diable ! Je savais qu’il n’y aurait jamais eu de temps entre sa fugue et la naissance d’un bébé, mais que venez foutre déjà cette gamine-là ? Dans les bras de ma future femme ?! Elle doit sûrement appartenir à l’autre ours, mais fichtre, pourquoi Olympe accepte que cet homme soit ainsi ? Je veux dire… Cette jeune fille est sûrement une bâstarde, et jamais je n’ai dit à Olympe d’accepter cela. Bien au contraire, c’est contraire à ce que veut notre seigneur pour nous. Pfeuh.

Mais j’avais pu, ainsi, réfléchir à un plan pour la récupérer. Après tout, elle était encore à ma charge, jusqu’à ce que ses parents ne veuillent plus que je m’occupe d’elle. Ce qui ne sera sûrement jamais le cas, car pour ma part, je compte l’épouser, et très vite. L’emmener très loin de cet abruti plein de poil, lui retirer toute sorte de rêve qu’elle a pu s’imaginer lors de mon absence. Ce n’était pas de la méchanceté, je vous rassure, juste que d’imaginer ce genre de chose avec un inconnu sûrement gueux de la pire espèce, cela fera très mal à Olympe à l’avenir.

Ce jour, j’avais décidé une chose. Plus jamais elle ne sera avec lui. Plus jamais. Elle est à moi, et rien qu’à moi. Elle est destinée à m’épouser, et c’est ce qu’elle fera, dès demain. Nous nous épouserons en juste noce, et nous fonderons une famille. J’ai déjà fait tous nos projets dans les moindre détails, et il n’est pas question que ce poilu vienne tout faire capoter ! Je n’ai aucune honte à le dire, j’ai espionnée le « couple » dans leurs moindres détails. Ils se disputaient très souvent, mais que diable, c’était chiant … Je me devais de les écouter, car on ne sait jamais. Mais ma belle petite blonde lui avait parlé de moi, mainte et mainte fois. Que c’était gentil de sa part, mais la seule fois où il me verra, ce sera le jour où je lui annoncerais que j’ai épousée sa chère et tendre avant qu’il ne puisse la toucher. Car oui, je pars du principe ou la jeune femme n’acceptera jamais de se donner à un homme avant le mariage. De toute façon, c’est moi qu’elle épousera.

Il était sorti. C’était une chance. Elle restait toute seule à la maison, c’était bien. Tout aller marché. Décider, je m’approchai discrètement de la maison, limite excité. J’allais la retrouver, la revoir de plus près. Je pourrais de nouveau la toucher, car sa peau si douce me manquait. Je sentais mes jambes se mettent à trembler. C’était une excitation comme une autre après tout. Que pouvait-elle faire à cette heure ? J’allais le savoir très vite. Mes pas allèrent très rapidement jusqu’à la maison, et ma main ganté se posa sur la porte, pour voir si elle était fermé, et lorsque je la sentis très lentement se pousser, je fis un énorme sourire en coin. Il laissait donc une jeune femme aussi séduisante qu’Olympe seule sans fermer une porte ? Stupide poilu…

Je continue de pousser la porte, et je découvre une vulgaire petite maison, qui n’a rien de bien luxueux. Il ose embarquer ma future femme dans un taudis pareil. Quel gâchis. Je continue mon exploration des yeux, avant de tomber sur la déesse de ma vie. Olympe, dos tourné à moi, qui fait les poussières visiblement.


« Vous êtes déjà rentré Meadow… ? »

Et comment… Sauf qu’il y a méprise sur la personne. M’approchant très doucement d’elle, je décide de mettre ma main droite sur son ventre, et sa main gauche devant sa bouche. Je la sentis qui commençait à se débattre et je renforça ma prise sur elle, venant lui murmurer.

-Bonjour ma douce… Vous aurai-je manqué … ? A moi oui, énormément…

Je vins passer ma langue sur sa joue, comme pour lui dire qu’elle m’appartenait, avant de la trainer vers une pièce qui ressemblait à une sorte de cuisine. Il me fallait quelques chose pour la menacer, car à première vue, elle n’allait pas vouloir se laisser faire. Quel dommage…

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://langedudemon.exprimetoi.com
Olympe_

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 22
Localisation : Marmande

Fiche Personnage
Nom IG : Olympe_
Lien de parenté : Fille d'Ezio et Elisella d'Opale d'Escayrac (PS) - Cadette de Geoffrey_ (Mort) et Jumelle de Symonn

MessageSujet: Re: Arp's [RP fermé] Un retour qui n'aurait jamais dû se faire...    Sam 30 Nov - 14:39

Olympe_ a écrit:



      «Ce jour, sera à jamais gravé… » - Pensée d'Olympe.



    Pensivement, la jeune femme faisait tranquillement les poussières de la maison de son fiancé, le temps qu’il était absent.
    Il semblait allergique aux poussières, et de ce fait, elle préférait le faire lorsqu’il n’était pas là. Elle trouvait ça mieux, déjà pour lui, mais pour elle aussi, au moins elle ne l’avait pas dans les pattes !
    Ce matin, il était partit sans lui dire pourquoi, mais elle commençait à avoir l’habitude. Après tout, la jeune femme lui faisait le même de temps en temps, mais elle faisait toujours attention de revenir avant qu’il ne soit réveillé.
    Il dormait comme une masse, donc c’était chose facile, mais y’avait toujours les jours ou il se réveillait très tôt, et où, elle ne pouvait pas sortir librement le matin.
    Et bin ce matin, c’était une matinée de ce genre.
    Il faut dire, cela faisait quelques jours qu’elle avait des belles frayeurs, à propos d’ « ombres » qu’elle voyait.
    Elle savait qu’il était de retour, son précepteur. Elle savait qu’il savait où elle était, ce qu’elle faisait, à n’importe quel moment. Olympe savait qu’Hadryan l’espionnait tout le temps.
    Mais que pouvait-elle bien faire ? Il avait clairement l’avantage sur elle. Et elle ne voulait mêler son futur époux à ça. Il n’avait rien à voir là-dedans.
    Évidemment, la première chose que le brun lui a sorti, était que la dernière chose que le blond verrait, serait la lumière du jour.
    Mais ce n’était pas à lui de régler un problème de son enfance. Il faisait bel et bien partit de son passé à présent, quoi qu’il en dise.
    Il ne voudra plus la récupérer, elle l’a blessée dans son amour propre de fuguer, alors … Pourquoi la suivait-il tout le temps ?

    Ses pensées la tourmentée, tandis que doucement mais sûrement, le ménage se faisait. Elle n’arrivait pas à le sortir de sa tête, mais il allait bien falloir y arriver, un jour ou l’autre.
    Elle entendit la porte s’ouvrir, et elle fit un sourire.
    Voici enfin son futur époux ! Son Meadow adoré !
    Sans même se retourner, car elle avait l’habitude qu’il vienne la prendre dans ses bras comme ceci, elle continua son travail, toute souriante.


    - Vous êtes déjà rentré Meadow… ?

    Mais la phrase n’eut aucune réponse, sauf une main de poser sur le ventre, et l’autre sur la bouche bien serré. Mais à son étonnement, ce n’était pas les mains de son fiancé, non.
    La voix qu’elle entendit, la fit accélérer sa respiration, de peur. Non, tout mais pas lui…
    Elle commença alors à se débattre, mais c’est sans compter sur la force du blond qui la maitrisa sans grand mal.
    Rha, c’que c’est chiant d’être une femme !
    Et lorsque la langue de l’Hadryan vient se glisser sur la douce joue de la jeune femme, elle se mit à frissonner violemment.
    C’était dégoutant ! Il aurait pu être son père, comment osait-il lui faire ce genre de chose ?!
    Il l’avait battu, tenté de la violer, lui avait plusieurs fois touché les cuisses sans son consentement, pourquoi voulait-il continuer ? Enfin, plutôt, pourquoi avait-il fait ça après tout ?
    Elle était partit loin de lui, c’était bien pour une raison ! Elle ne voulait pas qu’il continue ce genre de chose, il était assez vieux et riche maintenant pour trouver une femme !
    Dans son élan, il vint la trainer avec lui pour chercher quelques choses. Quoi ? Elle ne savait pas. Et c’est bien ce qu’il l’effrayait. Il était capable de tout, il était fou.
    Il l’avait déjà menacé trop de fois avec une dague, un couteau, par le passé.
    Allait-il recommencer encore ? Elle n’était plus, certes, la petite fille qui se laissait faire. Mais elle n’était pas non plus beaucoup plus forte qu’avant.
    Depuis qu’elle était partie, elle avait attrapée du caractère, mais bien peu face à lui.
    Tournant ses azurs brillants de larme vers la porte, elle espérait, voir même suppliait intérieurement que Meadow arrive. Sans lui, Hadryan la reprendrait chez lui, et elle ne pourrait plus jamais en ressortir.
    Il serait capable de l’enchainer dans une pièce comme  un vulgaire chien !

    Il lui prit ses poignets et les mets dans son dos à elle, la faisant grimacer et gémir de douleur, parce que oui, il n’y va pas en douceur.
    Elle sentit alors quelques chose de serrer se mettre sur ses poignets, et les maintenir. La jeune femme lança un regard, et découvrit une petite corde qui était autour de ses fins poignets.
    Grognant de colère, elle essaya de tirer de toute ses forces pour se libérer, mais il avait prévu le coup, il avait bien serré.
    Il arriva de nouveau vers elle, et toute la peur de la jeune femme remonta en elle.
    Qu’allait-il faire maintenant ? Il pourrait tout lui faire là, elle ne pouvait plus bouger ses mains, et ses jambes ne serviraient pratiquement à rien.
    Voyant dans sa main qu’il avait pris des bas dans un tiroir et qu’il les avait roulés en une boule, elle comprit qu’il allait maintenant la bâillonner.
    Elle n’osait imaginer ce qui se passerait par la suite, mais elle se mit à crier, de toutes ses forces. Au moins, si quelqu’un était dans le coin il l’entendrait.
    A cette pensée, elle se sentit très légèrement rassuré, mais plus pour longtemps.
    A peine eut-il entendit le crie qu’il se précipita sur elle en lui marmonnant de la fermer, et il glissa la boule de tissu dans la bouche de la jeune femme, les larmes commençant à couler le long de sa joue.
    Quelle idée aurait-il maintenant ?
    Olympe sentit une des grosses pattes de son ancien précepteur sur sa propre cheville, et elle se mit à se débattre de toutes ses forces, du moins ses jambes.
    Il galéra un peu, mais arriva à agripper les deux chevilles, et à les attacher lentement, pour bien faire peur à la jeune femme.
    Elle ne pouvait plus bouger, plus crier, ou si mais faiblement, et ce n’était plus que des gémissements plutôt que des cris.
    Elle se fit balancer sur les peaux de bête qui servaient de lit au couple, avant qu’il ne la mette bien sur le dos, pour s’asseoir sur son bassin.
    Il lui demanda si tout allait bien, et il approcha sa main de son visage. Elle tourna son visage de sa main, pour éviter qu’il ne la touche, et il lui sortit un rire qui aurait pu faire peur à n’importe qui.
    Elle, en tout cas en avait l’habitude.
    Et alors qu’il fit pour se pencher sur elle, un gazouillement de bébé vint interrompre l’action du blond.
    Il se redressa directement, et Olympe tourna la tête vers le couffin de Luna, qui était de l’autre côté de la pièce.
    Hadryan grogna, et il se releva, pour aller voir la petite fille. La jeune femme se mit de nouveau à gémir, essayant de se libérer, ou juste de remuer. Elle préférait se faire violer 1000 fois qu’il ne touche à un cheveu de sa fille.
    Luna, sa douce Luna… Tout mais pas elle.
    Il était dos tourné à la porte, et il prit délicatement la petite blonde dans ses bras, qui se mit à shouiner un peu du fait ce que n’était ni son père ni sa mère qui vienne.
    La jeune Athéna ne sut pas entendre ce que le blond lui soufflait, mais elle priait intérieurement pour qu’il arrête tout ça. Que Meadow arrive.
    Que tout s’arrête…


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://langedudemon.exprimetoi.com
Olympe_

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 22
Localisation : Marmande

Fiche Personnage
Nom IG : Olympe_
Lien de parenté : Fille d'Ezio et Elisella d'Opale d'Escayrac (PS) - Cadette de Geoffrey_ (Mort) et Jumelle de Symonn

MessageSujet: Re: Arp's [RP fermé] Un retour qui n'aurait jamais dû se faire...    Sam 30 Nov - 14:40

Meadow a écrit:
Petit matin comme un autre, où le noir régnait encore. Les journées s’étaient raccourcis, le froid devenait de plus en plus présent. C’était une de ces fameuses journée où un petit pincement dans la poitrine obligé l’animal à se lever de bonne heure, et de partir seul dans la forêt, juste accompagné de sa jument et de son fidèle corbeau.

Le bruit des feuilles mortes sous les sabots de Blood le détendait. La présence de Flak sur son épaule, tout gonflé contre sa tête, le rassurait. C’était un peu, en quelque sorte, sa façon à lui de se retrouver. De repenser à ce qu’il était, avant Olympe. Combien de fois avait il parcourut cette forêt …? Il s’en souvenait plus… Mais sa ballade habituelle n’allait pas durer, cette fois.

Un cri.

Un horrible cri emplie de peur résonna. Un cri de femme. D’une femme qu’il aurait pu reconnaitre entre tous.

Olympe.

Son corps bougait tout seul, avant même que son esprit percuta, il tira un grand coup sur les brides de Blood et la força à galoper jusqu’à elle. Un croassement indigné se fit entendre derrière lui. Sous le coup de la peur, Flak s’était envolé. Mais le brun s’en fichait. Pour que sa Douce hurle ainsi, c’est qu’elle était en danger.

Tout un tas de scénario passa dans la tête du bucheron alors que sa pauvre jument donnait tout ce qu’elle avait pour rentré au plus vite. Il imaginait tout et rien. D’Olympe qui serait trainer attaché par un pied à la selle de Grisalda comme cela c’était passer avec Blood, ou encore Luna qui aurait par il ne savait quel moyen réussit à passer par dessus son couffin et qui serrait au sol, le crâne ouvert et en sang. Ou encore pire, il imaginait les deux femmes de sa vie dans une maison de flammes, bien que ses yeux ne perçurent aucune fumée.

Une fois la maison en vu, sans même chercher à comprendre, Meadow sauta à terre, et se précipita vers la porte sans savoir ce qui l’y attendait. En s’approchant de la porte, les pleures de Luna se firent entendre. Mais pas Olympe. Chose étrange. Alors lentement, silencieusement, le géant poussa la porte et qu’elle ne fut pas sa surprise quand il aperçut le dos d’un homme…

Un homme blond, un peu plus grand que la moyenne, mais de peu, habillé d’une cape et d’une capuche noir et de là où il se tenait, Meadow pouvait voir un bras habillé de blanc au fins liserés d’or. Le corps du brun se raidit quand il compris que ce blond, cet étranger, tenait Luna dans ses bras, au dessus de son couffin. Luna, sa fille, sa folie, son amour. Mais bon sang qu’e ce qui se passait ici ?! Mais un mouvement de l’homme blond le fit descendre sur terre. Et à peine eu t’il poser la petit fille dans son couffin que l’animal, sans même savoir s'il le fallait ou non abattit son poing serrer sur son crâne, avec violence. Alors que l’étranger s’effondra au sol, Meadow jeta un œil à Luna qui pleurait encore, elle sembla aller bien, alors ses yeux se mirent en quête d’Olympe. Elle avait crié, il en était sure. Et là, il la vit.

La peur se lisait dans les yeux de la jeune femme. Mais elle ne bougeait pas, comme pétrifiée. Avançant lentement vers elle, l’animal comprit vite qu’elle était attaché. Alors avec soin, il prit une petite dague attaché à sa ceinture et la défait de ses liens.

Meadow observait Olympe. Il n’osait pas bouger, ne comprenait rien. Il avait l’impression que tout ça n’était pas réelle.

- C’est quoi ce délire….?

Il parlait plus pour lui même que pour avoir une réponse. Les perles noires du BlackFox se posèrent de nouveau sur le fin visage pâle de sa fiancé, avec inquiétude. D’un geste tendre, il lui essuya ses larmes et alors qu’une multitude de questions virevoltées dans son crâne, il la serra contre son torse.

Il la sentait trembler contre lui, et son propre cœur s’était mis à cogner contre sa poitrine. Aussi, rapidement et assez brutalement, il la repoussa pour se relever et donner un bon coup de pied dans le derrière de la tête de l’homme encore inconscient. Juste pour être sur qu’il ne se réveille pas… Mais vu que Luna ne s’arrêtait pas de pleurer et qu’Olympe semblait tétanisé, il empoigna la touffe blonde et le traina au sens propre du terme, dans sa cave.

La bête sentait le corps de l’étranger se prendre chaque marches, mais il s’en fichait bien. Qui était il ? Et Que fessait il ici ? Pourquoi ? Et surtout qu’avait il fait à Olympe ? Un grognement rageur, pris place dans sa gorge alors qu’il jetait le corps dans une cage vide, tel une vulgaire poupée de chiffon. La colère et l’inquiétude lui avait donner suffisamment d’adrénaline pour ça. Le cerveau embrumé, il ressentait un besoin inexplicable d’écraser ce crâne devant lui. Mais l’espace de quelques secondes, la raison lui revient et il décida d’enchainer l’homme. Aux chevilles, aux poignets, et même au cou, d’une façon que même un chien dans un chenil serai mieux installé. C’était dans ce genre de moment qu’il se remercié intérieurement d’avoir eu l’idée d’une tel cave.

Une fois cela fait, et une fois la cage fermée à clef, le souffle lui manqua. Des tremblements commencèrent à monter, et une terrible inquiétude fit surface. Olympe ! Du mieux que lui permettait ses crampes musculaires, le bucheron remonta, laissant sa cave ouverte. Le froid monta alors dans la petite maison, tel une ombre humide chargée de mauvaise nouvelle...

Ses pensées se mélangèrent alors que les hurlements de Luna devenait de plus en plus fort. Mais peu importait. Elle allait bien, ou elle avait l’air d’aller bien déjà. Lentement, à la manière d’un patin articulé, il tourna la tête vers Olympe.

- C’était quoi…. « ça » ….?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://langedudemon.exprimetoi.com
Olympe_

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 22
Localisation : Marmande

Fiche Personnage
Nom IG : Olympe_
Lien de parenté : Fille d'Ezio et Elisella d'Opale d'Escayrac (PS) - Cadette de Geoffrey_ (Mort) et Jumelle de Symonn

MessageSujet: Re: Arp's [RP fermé] Un retour qui n'aurait jamais dû se faire...    Sam 30 Nov - 14:42

Olympe_ a écrit:



      «Mon sauveur… Il est là… » - Pensée d'Olympe.



    Effrayé au plus haut point.
    Voilà dans quel état était maintenant la jeune fille. Malgré que son fiancé fût arrivé à la rescousse, elle ne pouvait bouger.
    Ses membres étaient comme paralysé. Elle avait agrippée son fiancé lorsque le câlin lui avait été présenté, mais sans plus. C’était comme pour se rassurer.
    Et même maintenant que le blond ait été assommé, et mis dans la cave à torture de son fiancé, elle restait comme choqué.
    Les images repassaient en boucle dans sa tête, la voix d’Hadryan était toujours présente également dans sa mémoire. Elle avait du mal à se ressaisir, malgré la question de son fiancé.
    La blonde était maintenant assise sur le lit depuis tout à l’heure, les jambes repliées en « Bouddha », tandis que ses mains étaient juste posées entre ses jambes sur le lit.
    Et ses yeux, vide de tout sentiment, fixés sur le couffin de sa fille. Comment avait-elle pu le laisser la toucher… ? Elle s’était toujours promis de la protéger, de donner sa vie pour qu’on ne la touche pas d’un cheveu, et elle n’avait rien pu faire pour l’empêcher.
    Et pourtant, Dieu seul sait qu’elle avait tentée de lui échapper. Elle s’en voulait, terriblement.
    Elle n’avait en même temps pu rien faire, ayant été attaché, mais la rancune envers elle-même était bien là. Elle avait mis leurs vies en jeu, et pour ça, Olympe voulait partir, loin, très loin.
    Pour elle, c’était une honte immense. Ne pas savoir se défendre, et défendre sa fille, c’était une honte pour une jeune mère comme elle.
    Quelques minutes étaient passées depuis la question de son fiancé, et elle sentait le lourd regard de Meadow sur elle. La jeune d’Opale d’Escayrac avait l’impression d’être fusiller du regard.
    Qu’allait-il penser de tout ça ? Allait-il la croire surtout ?
    Elle lui avait déjà parlé d’Hadryan, mais elle le sentait qu’il était en colère.
    Peut-être pas contre elle, mais elle le sentait. Elle commençait à le connaitre.


    -Had’… Had’… [/ color]

    Ses yeux azurs étaient toujours tournés vers le couffin de Luna.
    Les mots n’arrivaient pas à sortir dans l’ordre, et comme il fallait, sans que son petit cœur de noble ne tape fortement dans sa poitrine.
    La jeune femme ferma les yeux quelques secondes, avant de prendre doucement une petite respiration. Elle devait se calmer, afin de ne pas encore faire de crise ou elle n’arrive plus à respirer.
    Ce genre de chose pouvait devenir mortel à la longue, et surtout que là, rien ne réussirait à la calmer.
    Elle reprit doucement une respiration, sa poitrine se calmant petit à petit. Voici une crise d’évité, de peu certes.
    Le poids du regard de son futur époux ne l’aidait en rien, et de ce fait, elle détourna doucement ses azurs vers lui.
    Il lui fallait une réponse. Clair, et précise. De quoi aurait-elle l’air ensuite ?


    -Mea… Meadow… Je…

    Elle sentir de nouveau les larmes monter.
    L’émotion et l’adrénaline de ces dernières et longues minutes redescendaient et cela provoquer en la petite blonde des larmes. Larmes de joie, d’avoir été sauvé. Larmes de soulagement. Mais aussi, larmes de tristesse.
    Elle rabaissa son visage doucement vers le sol, comme une petite fille qui va se faire gronder prochainement. Elle s’en voulait.
    Et elle s’imaginait déjà Meadow la virant de la maison, en gardant sa fille. Il ne lui confierait plus, pire, il romprait avec la jeune femme, car elle est incapable de garder Luna sans qu’il n’arrive quelques chose.
    Oh certes, c’était la première fois, mais vous savez, les femmes hein…


    -Je suis désolée…

    Un petit reniflement se fit entendre, et elle se leva alors doucement du lit, vacillant un peu avant de se tenir au mur, toujours tête baissée.

    -Je suis sincèrement désolée… Je n’ai pas réussi à protéger Luna… Il… Il est rentré… et… j’ai rien pû faire ensuite…

    Déposant de nouveau ses perles azurs vers la mini BlackFox qui s’était un peu calmé sans pour autant arrêter de pleurer, elle n’osa pas l’approcher, de peur de la réaction de Meadow.
    Elle le regarda alors de nouveau, les yeux remplies de larmes, mais aussi de tristesse.
    Elle s’avança vers lui, rapidement, avant de se laisser tomber limite dans ses bras, se retenant de pleurer comme elle peut.


    -Je suis tellement navrée, je vous apporte que des ennuis… Si vous me faites la tête, je comprendrais… Je vous aime, je suis tellement désolée…

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://langedudemon.exprimetoi.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arp's [RP fermé] Un retour qui n'aurait jamais dû se faire...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Arp's [RP fermé] Un retour qui n'aurait jamais dû se faire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Opale Escayrac / Estaing / BlackFox :: RP Oly'Dow-
Sauter vers: